Archive | Ciné RSS feed for this section

Aaron Johnson : sous le geek, le mâle

28 Nov

Il était une fois un jeune garçon ni vraiment beau ni vraiment laid, qui allait devenir une bombe sexuelle. Cette histoire est celle de milliers d’adolescents (et adolescentes). Cette histoire est celle de 95 % des people. Dont Aaron Johnson.

Mais, me direz-vous, qui est Aaron Johnson ? Je vous donne rendez-vous sur les milliers de sites de fans énamourées. C’est un mannequin ? Non. Un chanteur ? Non. Un acteur ? Banco. Je vous entends dire : « Pas connu, alors ! »

C’est un citoyen britannique né en 1990. Autant dire un bébé… Donc, le jeune homme, né dans la lointaine banlieue londonienne, commence à 8-9 ans dans le théâtre, apprend le chant, la musique et la danse. Lire la suite

Les duos caliente de l’été 2012

25 Juin

Crédits @www.favim.com

Vous n’allez jamais chez le coiffeur et n’avez pas ouvert un magazine people depuis belle lurette ? Tsss… Voici un petit point sur les couples explosifs de l’été 2012, histoire de vous mettre à jour, bande de feignasses.

***

Ryan // Eva

Ryan Gosling et Eva Mendes, c’est Barbie et Ken mais en inversé. Depuis que les deux étoiles montantes d’Hollywood se sont télescopées en septembre 2011, on ne cesse de les photographier main dans la main, déambulant dans les rues de L.A., Paris ou Montréal (cf: photo).

Pourtant, les deux stars restent ultra-discrètes quant à la nature exacte de leur relation, bottant en touche à chaque interview. Une stratégie pas évidente à tenir lorsqu’on sait que 1. à 31 ans, Ryan Gosling est considéré comme l’acteur le plus sexy de la planète, 2. Eva Mendes compte parmi les bombes latines les plus caliente du moment et 3. la bomba en question a 38 balais et, selon des sources proches de la star, les sirènes de la maternité se font de plus en plus insistantes… Un petit Evan ou une petite Ryanna pour 2013 ?  Lire la suite

Cinéma : ça a de la gueule !

9 Fév

Désormais, pour se faire remarquer à Hollywood, plus la peine d’afficher des gros muscles luisants ou un visage symétrique ennuyeux ! L’heure est de nouveau au mec qui a de la gueule, au regard ambigu, à la fibre capillaire plus que rebelle et au charisme singulier. La preuve avec quatre films à l’affiche.

Robert Downey Jr.

En ce moment et pour la deuxième fois, l’Américain au visage marqué par des années d’excès et de cures de désintox revient dans le costume de Sherlock Holmes. Les trentenaires l’ont découvert dans la série Ally McBeal en avocat cynique et névrosé et, depuis, ne s’en remettent pas. Sa beauté ténébreuse, son passé de bad boy, ses longs cils, sa tignasse aléatoire, son look de dandy moderne, sa barbe de trois jours permanente et sa personnalité aussi noire que son humour nous ont poussées dans les salles pour voir Iron Man (et personnellement, je ne manquerai sûrement pas The Avengers, qui s’annonce pourtant comme une des daubes de ce début d’année). Notre côté obscur à nous…

Michael Shannon

Il est sans doute l’un des acteurs anonymes les plus connus. Impossible de savoir où on l’a vu, mais son physique atypique et son regard perçant à la Christopher Walken marquent indubitablement la rétine. Des rôles oubliables dans Un jour sans fin, Pearl Harbour, 8 Mile ou Bad Boys II (il faut bien se faire une filmo). Puis un début de consécration avec Les Noces rebelles, de Sam Mendes : il est John Givings, le fils mentalement fragile des voisins de Kate Winslett et de Leonardo DiCaprio, un rôle qui lui vaudra une nomination à l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. Lire la suite

« The Artist » : quand ton silence est d’or

18 Jan

Le week-end dernier, trois Golden Globes sont venus subitement auréoler un petit film frenchy, rétro et muet comme une tombe, The Artist. Des récompenses, et pas des moindres : Meilleure musique de film, Meilleure comédie et Meilleur acteur de comédie pour Jean Dujardin.

Question : mais qu’est-ce qui s’est passé ?? Franchement, rappelez-vous votre première rencontre avec la fine équipe d’OSS 117 : Le Caire, nid d’espions (sorti en 2006). Qui eut cru qu’elle aurait un jour sa place dans le palmarès 2012 des Oscars au milieu de George Clooney, Woody Allen et Martin Scorsese ?

OSS 117 : Le Caire, nid d'espions, magnifiquement interprété par Jean Dujardin et Bérénice Bejo, également commis par Michel Hazanavicius.

Coupez (le son) ! Lire la suite

Pourquoi on est toutes amoureuses de Ryan Gosling ?

28 Oct

Nous allons répondre ici à une question essentielle, qui taraude presque tous les mecs depuis plusieurs semaines. Sortie des salles de cinéma, après le visionnage de Drive : des hordes de femmes, le regard énamouré et le soupir orgasmique. Mais qu’est-ce que ce mec a de plus que vous ?

D’abord, Ryan n’est pas un beau gosse comme les autres

Avec un tel physique, il aurait en effet pu choisir la voie de la facilité : rôles de serial lover, de séducteur tout beau tout miel… Mais à la façon d’un Johnny Depp (post-21 Jumpstreet), l’acteur canadien a décidé de salir son image lisse et propre, et s’est engagé dans des personnages décalés et des films inattendus : juif néo-nazi dans Danny Balint, ado meurtrier dans The United States of Leland, prof junkie dans Half Nelson (avec à la clé une nomination aux Oscars), mec déphasé amoureux d’une poupée gonflable dans Une fiancée pas comme les autres, père de famille déboussolé par sa relation bancale avec sa femme dans Blue Valentine… On peut dire que Ryan est toujours là où on ne l’attend pas. Et les mecs capables de nous surprendre, ça nous fait frissonner de désir.

Ryan a le sens de l’humour

La seule concession qu’il fera pour mettre en avant son physique n’en sera pas vraiment une : dans Crazy, Stupid, Love, il joue un homme à femmes, très premier degré et limite handicapé de l’amour. Lire la suite

On se fait un coréen ?

20 Juil

"Old Boy"

Quoi ? On va au resto ? Mais non, c’est mercredi. Sorties de films et temps pourri obligent : on va au ciné ! Et si on arrive à trouver une salle qui ne passe pas Harry Potter, on se précipite sur deux petites bombes du cinéma coréen : deux thrillers moites et sombres… comme ça, on n’est pas trop dépaysés !

  • The Murderer, de Na Hong-jin

Pour les amateurs du genre, impossible d’évoquer Na Hong-jin, le réalisateur, sans parler de son précédent film : The Chaser. Un maquereau, ex-flic, reprend du service quand une de ses prostituées disparaît : deux nominations pour la Caméra d’or à Cannes en 2008 et un prix au Festival du film asiatique de Deauville en 2009, le long-métrage a surpris la critique et les spectateurs avec ses deux personnages (et ses deux acteurs) impressionnants de consistance, ses courses poursuites nocturnes haletantes, son efficacité, son atmosphère tendue et des scènes insoutenables façon Old Boy. Pour The Murderer, Na Hong-jin reprend ses deux acteurs fétiches et inverse les rôles. Lire la suite

Michelle Williams : l’élégance de la discrétion

27 Juin

Il y a des femmes que l’on admire pour leur engagement, d’autres pour leur beauté, certaines pour l’odeur de souffre qui les suit partout, pour leur originalité, pour leur caractère de feu… Et il y a celles qui forcent notre respect à coup de douceur, de discrétion et d’exigence : cette façon d’avancer dans la vie sans faire de bruit mais toujours droit devant.

Dès le départ, dans Dawson, elle était la touche un peu trash (toute proportion gardée, bien sûr) parmi tous ses acolytes trop lisses. Elle était alors Jen, une ado venue de la ville, une Ève qui apportait avec elle des effluves de scandale, une fille un peu trop bien dans son corps, frivole, toute en sexualité. Mais si la série fait un carton, on prête plus attention à l’insipide Katie Holmes, dont Michelle est alors le faire-valoir. C’est l’époque des Buffy et autres Charmed, les jeunes actrices qui jouent aux ados sont légion, et les garces n’ont pas bonne presse. À l’arrivée, la comédienne finit noyée dans la masse.

De gauche à droite : Holly Marie Combs, Michelle Williams, Jessica Biel, Katie Holmes, Sarah Michelle Gellar, Shannen Doherty, Keri Russell, Alyssa Milano.

Alors comment alors se démarquer d’une Alyssa Milano bombesque, d’une Shannen Doherty sulfureuse ou d’une Katie Holmes bon chic bon genre ? Michelle prend le contre-pied de toutes ses collègues et décide de ne pas surfer sur le succès de Dawson : elle TRAVAILLE. Lire la suite