Tag Archives: Décoration

Talent du design frais et ludique : Donna Wilson

11 Avr

Chez Arsenic et Petites Culottes, on aime quand les designers s’emparent du quotidien pour nous proposer de beaux objets et de la décoration bien fresh. Et quand au talent s’ajoute la jeunesse, ça donne Donna Wilson. Coup de cœur de la semaine.

Celle que le New York Times décrit comme la Tim Burton du tricot londonien est en fait une fille de fermiers écossais (d’où son amour de la grosse laine de mouton ?). Un Master textile au Royal College of Art de Londres, et la voilà lancée sur la route des créatures bizarres. D’abord sous forme de poupées, puis en motifs sur des plaids, des coussins ou de la vaisselle.

Son univers se compose de couleurs punchy, de personnages étranges, d’un trait de crayon naïf, d’une imagerie onirique (qui prend racine dans les sombres forêts d’Écosse) et d’un amour immodéré pour les matières cocon (biscuit laiteux, maille duveteuse…). Lire la suite

Urban Outfitters : la e-boutique la plus cool du monde ?

6 Oct

Temple hipster depuis vingt ans maintenant, l’enseigne US Urban Outfitters s’est dotée d’une succursale on-line en français. Eh oui, m’sieurs dames, wake up ! Fringues indie, déco de maboul, babioles inutiles mais extrêmement cool feront le bonheur des gens qui aiment bien que les autres leur envient leurs fringues indie, leur déco de maboul et leurs babioles inutiles mais extrêmement cool.

Console Galaxy Invader, 92 €.

Ce qu’on y trouve de vraiment stylé : rendez-vous au rayon « Kiranbe Collectables » pour shopper un jeu Zelda pour Game Boy Classic avec la console qui va avec, des figurines Retour vers le futur représentant Marty McFly himself et sa DeLorean, Lire la suite

Pour la rentrée, je customize tous mes meubles Ikea

28 Juil

© Mykea

 

« Ah ouais, toi aussi tu as la Stolmen… ». On a tous entendu cette phrase une fois dans sa courte existence, lorsqu’un ami découvre notre intérieur pour la première fois. Elle marche aussi avec Billy, Expedit et Lack. Soit les best-sellers d’Ikea pour la chambre et le salon. Perso, lorsque j’étais étudiante, on avait tous le même studio (jusque dans le choix des coloris). Terrifiant. Une fois dans la vie active, il paraît que l’uniformisation des intérieurs persiste, avec les cuisines. Préparons-nous donc à entendre « ah ouais, moi aussi j’ai pris les poignées Gravyr et les tiroirs façades laquées qui ne claquent pas quand tu les fermes ». Déprimant.

 

Elle est plus stylée tout d'un coup ta Billy, hein ?

 

Parce que l’on ne peut pas lutter contre les prix pratiqués par le géant suédois de l’équipement de la maison, Lire la suite

Les sites à connaître pour booster sa déco

31 Jan

© Serendipity

Le printemps arrive (lentement) et déjà une envie de renouveau s’empare de nous. Envie de changer d’air, de sublimer son décor, bref, de vivre dans un cadre qui nous botte.

Si, comme moi, la simple perspective d’aller chez Ikea, Habitat, Alinéa, Conforama – ou tout autre boutique en « a » – vous donne de l’urticaire, voici quelques adresses présentant objets, meubles et linge de maison que vous ne trouverez pas chez tout le monde. Certes, c’est plus onéreux, mais au moins vous n’entendrez plus vos amis vous sortir : « Ah, toi aussi tu as la Billy ? » Lire la suite

Shopping : encore une couche de vintage

17 Jan

La récup, de nos jours, il n’y a que ça de vrai ! C’est écolo, c’est tendance et c’est collector. Et puisqu’on n’en a jamais assez, je rajoute quelques pierres à notre édifice des adresses vintage. On s’éloigne un peu des Halles (véritable temple parisien de la fripe), direction le Marais pour un petit voyage dans le temps.

Alors quand on parle vintage, on pense d’abord fringues. Et Noir Kennedy est sans conteste une institution des rétro-fashionistas. Les deux créateurs à l’origine de la boutique y mettent en scène des fripes importées tout droit de Londres. Mais également la marque April 77, Cheap Monday et, bien sûr, Noir Kennedy. Leur credo : l’esprit anglais rock-punk des années 70-80, mâtiné de glamour (référence aux Kennedy oblige). La déco vaut à elle seule le détour : des cabines téléphoniques anglaises en guise de cabines d’essayage, des corbeaux empaillés accrochés aux murs et des crucifix dans tous les coins, on est rock’n’roll ou on ne l’est pas. Le plus : ils ont également investi la province grâce à une adresse bordelaise.

Noir Kennedy : 12/22, rue du Roi-de-Sicile, 75004 Paris. Et 62, rue du Pas-Saint-Georges, 33000 Bordeaux

A deux-trois rues de Noir Kennedy, on entre chez Rétro Chic, une petite échoppe qui a ouvert en octobre dernier. Lire la suite

Shopping de Noël 3.0

9 Déc

De : contact@PèreNoël.com

A : Intégriste culturelle

Bonjour,

Nous avons bien reçu votre commande et vous assurons que nous mettons tout en œuvre pour vous livrer dans les plus brefs délais. Nous vous souhaitons d’agréables fêtes de fin d’année et espérons vous revoir bientôt sur notre site.

Cordialement.

L’équipe de PèreNoël.com

Aujourd’hui, Internet rend la corvée des courses tellement plus simple qu’on aurait tort de s’en priver. Petit décryptage Web des adresses où shopper en ligne l’intégralité de sa hotte.

Baffles à customiser sur urbanoutfitters.com

Shopping Family : www.urbanoutfitters.fr

L’enseigne anglo-saxonne, pas encore implantée en France et qui fait toujours autant fantasmer les Français quand ils vont à l’étranger (l’effet Burger King), se met à la portée de notre souris. En un clic, on se rend sur le portail de la marque afin de dénicher conneries et cadeaux essentiels pour toute la famille. Urban Outfitters a même pensé à nous mâcher le travail avec ses sélections pas bêtes du tout car basiques, le minimum en cette période : « Pour elle », « Pour lui », « Hype et pas cher ». En gros, Urban Outfitters, c’est H&M/Topshop, Fleux et Colette réunis… en version abordable. Lire la suite

Cadeaux pour enfants : suivez les Fourmis rouges

22 Nov

Affiche de Noël réalisée par l'illustratrice Nathalie Lété, invitée d'honneur de ce salon.

Les créateurs pour enfants font leur salon de Noël, les 27 et 28 novembre 2010. A l’origine de cette manifestation, une association née en 2005, qui a pour but de promouvoir la création enfantine à travers des rencontres, des échanges de savoir et de réseaux, des diffusions radio, de l’affichage urbain, une aide au montage de projets… Et le salon Les Fourmis rouges (le 11e cette année). Place donc à leur marché ré-créatif.

Pour cette édition, ça se passe au Comptoir général, un lieu alternatif qui reçoit déjà les manifestations les plus originales et les plus friendly de la Capitale. Soit 300 mètres carrés dédiés aux bambins. Accessoires, mode, décoration, mobilier Lire la suite