Tag Archives: Vanessa Paradis

Une nuit avec Vanessa Paradis

3 Jan

Je ne vous ferai pas le coup de l’enfant chérie des Français qui revient en force avec un album exceptionnel, ou de la baby doll de Joe le Taxi qu’un Hexagone de fans a regardé grandir.

Parce que Vanessa, moi à la base, je ne l’aime pas (contrairement à l’Intégriste culturelle). Pourtant lorsqu’on entend quelques mesures de Que fait la vie ou de Scarabée tiré du best of live acoustique enregistré l’été dernier à Versailles, force est d’admettre que cette seconde vie offerte aux succès de l’artiste est parfois bien meilleure que la première.

En général, un best of, c’est l’occasion de faire du neuf avec du vieux, ou du fric avec rien, mais cet album-ci servira d’intro à la tournée mondiale 2011 de la miss : c’est donc sur la vague d’Une nuit à Versailles que l’artiste présentera ses tubes sur les scènes internationales.

Et là, pour le coup, la fille est musicalement touchante. Une exception en ce qui me concerne, car ces dernières années l’ambassadrice de Chanel m’a fait plutôt marrer que pâmer. Feu d’artifice de rires d’ailleurs dans L’Arnacœur, lorsqu’elle embrasse un Romain Duris ruisselant et tout essoufflé d’avoir couru des kilomètres sur un bitume cramé, pardon mais chez moi ça ne l’a pas fait !

Lire la suite

Icônes de la sensualité : Eva Herzigova, tu sors !

8 Juin

Il est vrai qu’Arsenic et Petites Culottes a plus d’une fois célébré la femme bien en chair : de Tara Lynn à Beth Ditto. On a également fustigé le régime Dukan. Célébré la femme enceinte et la maternité. Bref comme toutes les femmes, nous aimons voir des rondeurs en une des magazines… même si toutes, ou presque, nous faisons attention à notre ligne et contrôlons notre poids avec la rigueur d’un métronome, notamment à l’approche de la case plage.

Dans ce brouillard ambivalent de culpabilité et de plaisir, nous avons trouvé nos idoles : des femmes à mi-chemin entre le rêve et la réalité, qui affichent des physiques sculpturaux tout en donnant l’impression de manger ce qu’elles veulent… ce n’est, bien sûr, qu’une impression, mais laissons-nous aller à rêver. Des actrices et mannequins fraîches et pulpeuses qui font honneur aux courbes féminines et affolent les hommes… Des femmes qui célèbrent la vie et le corps, quoi !

Penélope Cruz : L’Espagnole muy caliente est une femme latine avec des formes là où il faut. L’actrice, bien plus fine lorsqu’elle était jeune (elle a fait de la danse classique et on sait combien la discipline impose un régime eau-poulet très strict), a accepté sans sourciller de prendre quelques kilos pour son compatriote et pygmalion Pedro Almodovar. Lire la suite

Quelle jalouse êtes-vous ?

24 Mai

Les beaux jours arrivent, les tentations de toutes sortes aussi. Votre chéri est désormais perdu dans une jungle emplie de lianes et de belles plantes moulées dans leurs mini-shorts en denim (normal, c’est la tendance de cet été). Et pas de chance, la tendance leur sied plutôt bien. Face à cette situation alarmante, comment réagissez-vous ? Êtes-vous un pitbull de la jalousie ou une oie blanche de la naïveté? Lisez-bien ce qui suit pour reconnaître votre profil et enfin savoir si vous vous faites des films… ou pas.

La fille qui contrôle tout

C’est une possessive à mort : elle gère son couple comme une PDG de multinationale. Chéri a le regard qui flanche sur une minijupe à une terrasse de café ? Et hop ! Un coup de pied dans le mollet.  Avec son œil de lynx, elle supervise telle une DRH tous les individus de sexe féminin qui peuvent côtoyer sa tendre moitié : au scanner, elle déchiffre en deux-deux le danger potentiel et évince sans scrupule de l’entourage de Jean-Paul tout ce qui peut la menacer. Vous vous adressez à son mec ? C’est elle qui répond à sa place. Elle tient son agenda, sa garde-robe, son téléphone portable… Bref, elle règne sur son petit monde, et gare à celle qui tente une approche. Elle n’hésitera pas à lui rentrer dans le lard pour marquer son territoire (voire à lui arracher les cheveux, cf. épisode 345 de la Petite Maison dans la Prairie). Son credo : « N’imagine même pas poser un regard sur mon homme, ou je te brûle sur place avec ta minirobe Sandro ! Lire la suite

Le mojo de Vanessa

18 Mar

C’est la fille que tout le monde aime, excepté peut-être Judith Godrèche. Pourtant, elle a tout pour qu’on la déteste. Question : alors d’où vient cette sympathie ? Afin de percer son secret, j’ai opté pour une enquête méthodique (fi des « mais elle est trop chou »).

État civil :

  • Nom : Paradis
  • Prénom : Vanessa
  • Âge : 37 ans
  • Je suis remontée aux origines… avec un nom comme Paradis (une vraie promesse !), c’était inévitable. La vanesse (« vanessa » en italien) est un « papillon diurne très coloré et rapide ». Séduisant, non ? Mais quand on y regarde de plus près, Vanesse viendrait également de Venisse, un dérivé de Véronique. Et son deuxième prénom, c’est Chantal… Beaucoup moins glamour !
  • En couple depuis X années avec l’un des plus beaux mecs de la terre, j’ai nommé Johnny Depp… En revanche, ça c’est top glamour ! Comment ne pas être jalouse ?

Signes distinctifs : La demoiselle possède 1 mètre 50 de jambes (pour 1 mètre 65 à tout casser, c’est pas mal), elle a une crinière qui ferait pâlir d’envie un Samson (qui, je le rappelle, tirait sa force de sa chevelure), un look très étudié qui a fait d’elle une icône de mode, une silhouette de brindille tout en muscles, et un visage d’ange bien sexué. Et tout ça bien sûr sans avoir l’air d’y toucher : « oh mes cheveux, je m’en occupe très peu, je les attache vite fait avec un élastique, c’est plus pratique », « je mange absolument tout ce que je veux, je suis très gourmande », « le matin, je m’habille vraiment à la va-comme-je-te-pousse en prenant la première robe H&M que je trouve ». Vanessa est une simulatrice. Car quand on a John Nollet comme coiffeur et Karl Lagerfeld comme « habilleuse » (toutes mes excuses, Karl), c’est qu’on sait ce qu’on fait avec ses cheveux et avec son dressing. Lire la suite