Archive | Mode RSS feed for this section

Shopping en ligne : les révélations Etsy et Polyvore

28 Mar

Bon, Pinterest, c’est pas mal, je vous ai déjà raconté mon addiction jusqu’ici incurable à ce média social. Le problème, c’est que sur Pinterest on trouve du beau (et du moins beau), qui suscite le désir d’achat, et que ce désir n’est pas toujours immédiatement assouvi. En gros, quand tu cliques sur la belle photo de jupe à imprimé floral qui tue, tu arrives deux fois sur trois sur une page bidon de Google Images. Les boules. Nous, on veut de l’efficace. Si en plus tu trouves que « sur Asos, les coupes sont top, mais les matières sont à chier », si tu penses que H&M, Sandro, Maje et tout le Sentier, c’est BO-RING, ou si tu aimes faire traverser à une robe 8 000 kilomètres parce que « merde c’est quand même pour le mariage de ma meilleure amie », lis ce qui suit.

La folie Etsy

Les connaisseuses y font déjà un petit tour hebdomadaire depuis deux ou trois ans. Aujourd’hui, plus d’excuses ! Etsy passe en français dans le texte, et on dit « youpi ».

Ce qu’on y trouve ? Du fait-main (coussins, savon, vêtements pour bébé, déco de mariage…) et du vintage de ouf (encore plus particulièrement auprès des vendeurs basés aux États-Unis et en Australie). Lire la suite

Publicités

Bien dans sa peau : fourrure or not fourrure ?

20 Fév

Salut, le renard ! C’est moi, la connasse. Qui porte de la fourrure ! Pas par cruauté, je n’ai rien contre les bêtes, fussent-elles à poils, à plumes, à cornes ou à Bon Dieu. Mais parce qu’au cœur de l’hiver, quand les températures virent au négatif, aucune matière synthétique n’est capable de rivaliser avec la chaleur d’une fourrure véritable.

Et puis, aussi, c’est doux.

Depuis les années 80, porter de la fourrure, c’est mal. Je voudrais clarifier l’accusation : c’est mal parce des animaux sont tués  ? Ou parce que des animaux souffrent ?

 

Lire la suite

Chie Mihara, ton été cartonnera !

20 Jan

Chie Mihara Printemps-Eté 2012

Dans la série « coups de foudre pour des shoes », après les Kiboots pour lesquelles l’Executive pétasse a récemment craqué, c’est à moi de vous présenter la marque must-have du prochain été.

Les Chie Mihara ! Le nom d’une créatrice brésilienne d’origine japonaise qui sait, avec habileté, allier humour, glamour, élégance et confort. Et lorsqu’il s’agit de chaussures, avouons que confort et mode font rarement bon ménage.

Mais le confort, pour cette nana qui a pratiqué l’orthopédie à New York City, c’est fondamental, ce qui tombe bien car si l’on considère le prix de ma paire favorite (269 € les escarpins aux longs cils), le moindre inconfort serait un délit !

Lire la suite

Mode enfant : Arsenic vous a levé un lièvre

16 Jan

Et pas n’importe lequel, celui d’Alice aux pays des merveilles : le Lièvre de Mars. Vous avez soudain des bouffées de nostalgie : petites robes corolles, dentelle à gogo, dînette à l’anglaise, couleurs psyché et serre-tête en plastique… C’est bien ce que le Lièvre de Mars vous propose de retrouver.

Pour vous, la mode rime obligatoirement avec vide-dressing, vintage, rétro, éternel recommencement… Et vous n’envisagez pas les choses autrement pour vos enfants. Vous rêvez pour eux de cagoules en laine qui gratte, de gilets tricotés par une maman pas douée, de souliers vernis qui font mal aux pieds, de bretelles de papi qui vous explosent au nez, de collants à grosses côtes qui glisse à l’entre-jambe… Le Lièvre de Mars va exaucer vos souhaits de saut dans le temps.

Au programme, une sélection du mois opérée par un styliste. Janvier accueille Nicolas, celui de la marque Qhuit qui a choisi pour vous pull marin, mocassins bateau, cartable en cuir, bandana écarlate ou veste fleurie Cacharel… Lire la suite

Kiboots : ma nouvelle fashion fixette

6 Jan

Bottes Kiboots

Il y a trois ans, la mode des bottes motardes et autres « guardianes » camarguaises a littéralement envahit Paris, Hollywood, Copenhague, Villeneuve-d’Ascq… bref, le monde. Oui mais voilà, une fois qu’une tendance est adoptée par tous et se retrouve dans le catalogue Kiabi, on peut considérer que c’est has-been et du coup ça nous fait moins fantasmer. Les fameuses bottes mi-mollet reviennent, relookées pour l’occasion avec de la laine façon tapisserie de mamie. Sur le papier, on dit beurk. En vrai, j’adore ! C’est dit, cette fois-ci je ne me laisserai pas rattraper par Kiabi.

via bexadiary.com

Les santiags version Frenchy

Même si c’est la marque hollandaise Kiboots qui remporte tous les suffrages dans mon cœur, leurs modèles sont clairement inspirés des camarguaises, ces bottes portées par nos cow-boys de l’hexagone, appelés «  »gardians ». Cocorico, donc. On trouve d’ailleurs de sublimes modèles sur le site de La Botte Guardiane, qui propose directement et sans intermédiaire les fameuses bottes, depuis leur lieu de fabrication. Du Made in France, biensûr ! Lire la suite

Sexy sous mon parapluie

14 Déc

Désormais, lorsqu’il flotte, j’ai la pêche et je me fais plein de potes. Pourtant, jusqu’à présent, cette période qui nous mène de l’automne à Noël avait pour moi tout d’une dégringolade, que je m’échinais à rendre moins glauque et, autant que faire se peut, plus fun.

Mais je me pèle, n’ai toujours pas intellectuellement intégré ma garde-robe d’hiver et hais par-dessus tout les micro-frisottis que confère à mon wavy cette fichue pluie.

Lire la suite

Ginette, ma petite breloque à moi

18 Juil

© ginette_NY

« – C’est quoi ton collier ? Il est canon ! » « – C’est Ginette. » Après Colette, Joseph et (My Little) Marcel, il va falloir compter avec une nouvelle marque au prénom de mamie : GINETTE. (ginette_ny, dans le texte). Pourquoi ? Eh bien parce que ça fait des années que vous cherchez le bijou qui tue : bague, collier, bracelet, boucles d’oreilles, ni trop toc, ni trop Place Vendôme.

Comme je l’affirmais déjà en mai dernier avec un aplomb désopilant, cet été c’est bijoux à gogo. Si je prêchais alors l’opulence et la superposition, dans les faits, mieux vaut la jouer soft. Ah ! Vous l’aurez cherché partout, ce ras-du-cou en or, à la chaîne si fine qu’elle en est presque imperceptible à plus de deux mètres de distance ! Lire la suite