Archive | Créateur RSS feed for this section

Talent du design frais et ludique : Donna Wilson

11 Avr

Chez Arsenic et Petites Culottes, on aime quand les designers s’emparent du quotidien pour nous proposer de beaux objets et de la décoration bien fresh. Et quand au talent s’ajoute la jeunesse, ça donne Donna Wilson. Coup de cœur de la semaine.

Celle que le New York Times décrit comme la Tim Burton du tricot londonien est en fait une fille de fermiers écossais (d’où son amour de la grosse laine de mouton ?). Un Master textile au Royal College of Art de Londres, et la voilà lancée sur la route des créatures bizarres. D’abord sous forme de poupées, puis en motifs sur des plaids, des coussins ou de la vaisselle.

Son univers se compose de couleurs punchy, de personnages étranges, d’un trait de crayon naïf, d’une imagerie onirique (qui prend racine dans les sombres forêts d’Écosse) et d’un amour immodéré pour les matières cocon (biscuit laiteux, maille duveteuse…). Lire la suite

Publicités

Galliano dégage et Dior s’écroule !

7 Mar

C’est la tendance des derniers mois : les « dictateurs » d’hier n’ont plus la cote, l’opinion les met à la rue. Après Ben Ali, Moubarak et, on l’espère, bientôt Kadhafi, c’est à la direction de Dior d’être formelle : Galliano doit se casser !

Pour ceux qui étaient sous terre la semaine dernière, voici ce que vous avez raté. Jeudi 24 février, dans un bar parisien, le couturier agresse verbalement un couple installé en terrasse. Il insulte d’abord la jeune femme en anglais :  « Sale face de juive, tu devrais être morte ! » Puis s’adresse à son compagnon : « Putain de bâtard asiatique, je vais te tuer ! »

Des témoins s’interposent, Galliano est arrêté avec 1,1 gramme d’alcool dans le sang.

Le créateur, mis à pied par sa maison de couture, nie les faits. Mais manque de bol, dans les heures qui suivent, le Sun publie en ligne une vidéo datant du 12 décembre 2010, dans laquelle on découvre l’Anglais clamant son amour pour Hitler : « Vos mères et vos ancêtres seraient tous des putains de gazés », clame-t-il déjà à des clients de café.

Après 15 ans d’une collaboration canon, Dior se doit d’envoyer valser sa poule aux œufs d’or. Mais le créateur s’accroche au fauteuil. S’excuse. Ces propos auraient été proférés sous l’emprise de l’alcool. Galliano annonce haut et fort qu’il part en désintox. Lire la suite

Tsumori Chisato crée une collection pour Petit Bateau

23 Avr

Défilé Tsumori Chisato P/E 2010

Dans le monde des fashionistas averties, on entend parfois :

« Total Tsumori, ton short à rayures » ou « Trop Chisato, ce col fraise en mousseline » ! Alors que certaines surenchérissent, intarissables sur le sujet, d’autres opinent du chef d’un air entendu mais sont complètement larguées.

À vous, ce nom dit certainement quelque chose ? Mais, histoire de vous la jouer branchée en société , je vous résume les faits, au cas où…

Tsumori Chisato, ancienne styliste chez Issey Miyake, lance sa ligne au Japon en 1990. Si au Pays du Soleil levant la collection fait rapidement un carton, la France doit attendre 2003 pour découvrir l’artiste. Le moment où madame Chisato, inconditionnelle de la patrie de Chanel, réalise son rêve le plus cher, celui de défiler à Paris !

Les journalistes françaises, habituées à une mode japonaise structurée, un poil rigide et parfois trop plissée, accueillent à bras ouverts l’arrivée de ces créations nippones, fraîches et flatteuses, dotées d’imprimés légers et de détails raffinés. Car selon Tsumori, la femme doit pouvoir « s’habiller de rêve et d’exotisme ».

Très vite, la créatrice ouvre une boutique à Paris, et intègre le plus hype des grands magasins parisiens : Le Bon Marché.

Ça, c’est fait. Mais depuis ? Lire la suite