Tag Archives: Look

Le magazine Be se tape l’incruste dans mon sac

11 Mai

Botero - "Femme lisant"

La presse féminine est un monde de brutes, dominé par des mastodontes (des dinosaures ?) qui répondent aux doux noms de Elle, Vogue ou Cosmo. Un univers impitoyable où il ne fait pas bon être de la chair fraîche. Pourtant, les nouveaux n’en finissent plus de fleurir dans les étals des kiosques.

La femme d’aujourd’hui a donc l’embarras du choix et peut se repaître de Biba, Femme actuelle, et maintenant Grazia, Envy ou Be… jusqu’à l’indigestion. Tous œuvrent à leur manière pour satisfaire ses envies de mode, beauté, people, psycho, déco… Et tous essayent d’imposer leur style et leur image, dans l’espoir de se différencier les uns des autres. Elle ? Hyper bien vu dans le genre « coucou, c’est moi l’establishment (la mamie ?) » : mais trop de publicités (la rançon de la gloire) et un style un peu figé depuis des décennies : j’ai 32 ans et je me sens extrêmement jeune quand je les lis (évidemment que j’exagère !)… Grazia ? La petite sœur, qui a soufflé sa première bougie en février. Un mag ambitieux qui semble avoir trouvé une bonne petite place et qui mise sur la recette du Look anglais (aaaah, toujours copié, jamais égalé ?), mais un peu trop people et mode sophistiquée (donc glacé et glacial) à mon goût. Envy ? Hum, alors là franchement, je passe mon tour… Photos de couv floues (dans le métier, c’est un peu la loose), aucune cohérence éditoriale… Je me suis perdue en cours de lecture et j’ai couru vers le premier panneau « Exit » que j’ai trouvé. Lire la suite

Publicités

Gwyneth Paltrow enfin sexy !

4 Mai

Los Angeles le 27 avril 2010

Los Angeles, la semaine dernière, Gwyneth Paltrow vêtue d‘ivoire présentait Iron Man 2, son dernier film. Nul ne sait encore si la production fera un carton, mais la tenue de l’actrice, elle, fait déjà jaser.

En total look Armani, veste épaulée, portée à même la peau et mini-short coordonné, Gwyneth dame le pion du glamour et de la séduction à Scarlett Johansson, sa rivale, éblouissante dans une robe volantée du même couturier. Lire la suite

Plusieurs mariages dans l’année : comment je m’habille ?

3 Mai

© True and Wesson

Aaaaaaah ! Le casse-tête des tenues de mariage… On se rend, la peur au ventre, dans les grands magasins en priant pour que la robe choisie n’ait pas obtenu les faveurs d’une autre invitée. Et tout se complique pour vous cet été parce que vous n’assisterez pas à un, mais deux, trois, quatre, voire cinq mariages ! À croire que vos amis, cousins et autres connaissances se sont passés le mot pour se marier en même temps. (Notez que si vous avez entre 25 et 35 ans, ça n’est que le début d’une trèèèèès longue liste de buffets, garden parties, pièces montées et contributions sur le site mariage des Galeries Lafayette.) No stress. Pas question d’investir dans cinq tenues différentes. (Vérifiez bien que ce ne seront pas les mêmes personnes qui assisteront aux différentes cérémonies pour pouvoir recycler easily vos emplettes.)

La règle : on n’investit vraiment que dans deux belles pièces (robe + veste ou robe + chaussures) et ensuite on joue les combinaisons. Si vous avez en effet plusieurs festivités cette saison, préférez les couleurs neutres (ou au moins unies) pour pouvoir facilement les accessoiriser. En gros, si vous ne voulez pas être en rade, jetez votre dévolu sur des chaussures et pochettes noires, blanches ou écrues. Et vous verrez comme la vie est plus simple ! La preuve par l’exemple avec ces deux shoppings interchangeables. Ou comment être plus belle que la mariée (hihi).
Lire la suite

Un mec, ça met quoi comme vêtements ? Part II

10 Mar

Comme promis, je poursuis mon enquête d’investigation dans le dressing des hommes, tout ça dans l’espoir de pouvoir baliser le style de mon mec à moi. Et cette fois-ci, cap sur le hobo, le dandy rock et le trendy geek. Mais depuis quand les mecs ont-ils un look ? Depuis 2010, on vous dit !

————————

SHOPPING HOBO

Le hobo est à 2010 ce que le rasta a été aux années 90. Ce semi­-clodo des quartiers bobos s’entiche de toutes sortes de vêtements, si tant est qu’ils se réfèrent à une culture lointaine (et si possible ancestrale). Il portera d’ailleurs ses havaïanas 8 mois par an sous prétexte que c’est la mode à São Paulo. Grigris, boubous, turbans et chaussures de gaucho équatorien : la sape chez lui, ça doit raconter l’histoire de quelqu’un de très pauvre et dont le peuple a beaucoup souffert. Plus bohème que bourgeois, c’est souvent lui qui te taxe des clopes à 2 heures du mat’ parce qu’il n’arrive plus à rouler son Amsterdamer. Bonne nouvelle : le hobo est le dernier mâle à assumer une esthétique romantique au quotidien.

Look silhouette Asos ; trilby en paille, Hackett, 63,16 € ; tunisien tie and dye, Zadig & Voltaire, 95 € ; sandales, Asos, 35,37 € ; jean bleach, Asos, 39 € ; sac Ally Capellino, Jeremy Satchell, 218 €.

————————

SHOPPING DANDY ROCK

Digne représentant des looks classe et étriqués signés Hedi Slimane, le dandy rock est souvent un grand dépressif qui se la pète presqu’autant que le preppy Neuilly. Et pour cause, il revendique comme ce dernier un héritage, mais d’une tout autre nature. Lire la suite

Un mec, ça met quoi comme vêtements ?

5 Mar

1 et 2 © H&M et 3 ASOS

C’est en discutant avec deux amies, au sujet de l’influence plus ou moins officielle qu’une nana peut avoir sur les choix vestimentaires de son mec, que j’ai décidé de sortir du placard… OUI, il m’arrive à moi aussi d’acheter des vêtements à chéri, (que nous appellerons ici le Fétichiste de la chaussure). Mais mon Fétichiste à moi n’est pas comme les autres (enfin pas comme mon ex) : il a un GOÛT À LUI. Si, si. Avant de poursuivre, soyons claires : rhabiller son mec de la tête aux pieds, c’est mal. Tu n’es pas sa mère (oooooh que non !). Mais quand parfois tu claques 200 € de sapes pour ta pomme sur Asos.com, tu te dis que ça serait sympa de choper un polo mégaclasse à 9 € pour celui qui partage tes factures, non ? Le problème c’est que ça ne marche pas à tous les coups.

Après m’être fait envoyer divers achats à la figure, je me suis un jour assise un bon quart d’heure sur le canapé du salon, et après ces quelques minutes de réflexion intense, j’ai compris que le Fétichiste, en plus de faire une fixette sur les baskets et autres sneakers (ne jamais, ô grand jamais, lui choisir des chaussures à son insu, pas même ses charentaises), avait un style propre dont je ne pouvais chambouler la cohérence. Pour faciliter ma tâche et en bonne cartésienne (et aussi parce que j’ai lu le Glamour du mois de mars), j’ai donc décidé de cataloguer l’ensemble des hommes en 6 catégories : le beau-bio, le preppy Neuilly, le funky B-Boy, le dandy rock, le hobo et le trendy geek. Mon but est de tenter de décoder le « staïle » des mâles. En toute humilité. Lire la suite