Tag Archives: Recette

Adieu l’instant Nutella !

9 Jan

Et non, ce n’est pas une indigestion post-orgie gastronomique qui me motive, pas plus que les kilos pris durant les fêtes (quoique), pas non plus la peur du gras, encore moins cette fichue résolution pour 2012 qui m’encourage à manger plus de fruits et de légumes, mais simplement un doute, une sorte de scepticisme lancinant, qui m’incite finalement à dégager de la table familiale ce cher Nutella !

Pourtant, si l’on se laissait séduire par une pub parfaite, une composition simple et carrée (des noisettes, du lait…) et un goût objectivement savoureux, tout laisserait à penser qu’en début de journée, qu’on soit un enfant en pleine croissance ou une mère de famille surexcitée, ce petit shoot sucré ne peut pas constituer un terrible excès.

Jusqu’à cette rumeur, lancée par un reportage d’Arte, en 2010, au cours duquel l’office fédéral de l’environnement déclare avoir décelé dans le Nutella une forte concentration de DEHP. Le DEHP, c’est le phtalate le plus dangereux de tous, un leurre hormonal qui modifierait, entre autres vices cachés, la croissance sexuelle des enfants, l’âge de la puberté, voire le développement du fœtus lorsqu’il est ingéré par une femme enceinte !

Lire la suite

Publicités

Haro sur les bestiaux ! Trois recettes végétariennes trop faciles

5 Sep

@etsy.com

Veaux, vaches, cochons, poulets… On ne le répétera jamais assez, les français mangent trop de viande. En plus d’être gavés de farines animales et de respirer du pesticide H 24, ces pauvres bestiaux ne nous font pas que du bien : artères bouchées, hypertension et toxines en tous genres.

Besoin de se faire pardonner les kilos de patta negra et de coppa envoyés pendant l’été ? Voici trois recettes veggies, ultra simples et divinement bonnes, pour booster sa rentrée :

1 – L’omelette sans œuf

Pétrir à la main, en ajoutant de l’eau comme pour une pâte à crêpe, deux tasses de farine de pois chiche (Cheakpea Flour ou Gram Flour, dans les boutiques indiennes) pour deux tasses d’eau. Ajouter une demi-cuillère à café de graines de cumin et une demi-cuillère à café de sel. Laisser reposer 6 heures. Cuire la pâte dans une petite poêle, comme pour faire des crêpes.

Nota bene : on peut customiser la pâte avec des raisins secs, des noix de cajou, des pistaches, de la coriandre, du garam masala, du curry…

2 – Le lait d’amande maison

Faire tremper une poignée d’amandes émondées dans un bol d’eau pendant 6 heures. Lire la suite

Whoopie, le nouveau it cookie !

30 Nov

Les gourmands l’auront déjà repéré, le whoopie est l’accessoire culinaire incontournable, à partager devant une tasse de thé ou à la fin d’un bon dîner.

Pourquoi ?

Parce qu’il est pointu. Eh oui, ce petit gâteau rond vient tout juste de faire son apparition dans l’Hexagone et ne trône pas encore dans les cookbooks du Vieux Continent. Vous êtes donc furieusement tendance en le proposant.

Parce qu’il est romantique. Le whoopie est doté d’une jolie histoire. On raconte que les femmes amish de Pennsylvanie utilisaient leurs restes de pâte à gâteau et de crème pour réaliser cette douce tuerie qu’elles glissaient dans le déjeuner de leurs maris. Les hommes en ouvrant leur lunchbox aux champs, s’écriaient : « Whoopie ! »

Mais surtout parce qu’il est super facile à réaliser. Bien moins technique que son cousin le macaron et so easy à customiser comparé à l’autre gourmandise made in USA , j’ai nommé le cupcake.

Le Red Velvet, dernier must aux USA.

En fait, le whoopie c’est un peu l’Oreo, en version homemade.

LA RECETTE :

Lire la suite

Meringues minute pour nuls en cuisine !

4 Oct

 

Meringues double crème.

 

Lorsque je vous ai révélé ma recette de crème glacée à la vanille de Bourbon, j’ai compris, au vu des retours enthousiastes, que je n’étais pas la seule à fondre pour ce dessert facile.

Mais le hic lorsqu’on prépare une glace ou une crème anglaise, c’est qu’on se retrouve toujours avec des blancs d’œuf dont on ne sait trop que faire.

Pourtant, quelques minutes suffisent pour transformer cet ingrédient en une pure gourmandise susceptible d’égayer la pause café, le goûter ou la fin d’un bon repas.

Allez, accordez -vous  5 minutes, et tirez le meilleur parti des ces blancs, histoire d’épater la galerie.

  • Comptez 50 g de sucre par blanc d’œuf.
  • Préchauffez le four à 100 °C (th. 3-4).
  • Dans un grand saladier, battez au fouet électrique (2-3 minutes) les blancs en neige avec une pincée de sel.
  • Quand ils sont fermes, toujours avec le batteur, incorporez progressivement le sucre. Vous obtiendrez un mélange crémeux.
  • Sur la lèchefrite* du four, posez une grande feuille de papier sulfurisé, et déposez-y des petits tas de la préparation, à l’aide d’une cuillère à soupe. Placez le tout au four pendant 40 minutes si vous aimez les meringues un peu guimauve,  une heure si vous les appréciez plus croustillantes.

Lire la suite

Glace vanille légère, osez fondre de plaisir

19 Mar

La recette

 

J’adore la glace vanille, celle qui dégage une odeur de gousse véritable, celle aux graines qui craquent légèrement sous la dent, celle crémeuse qui fond lentement sur la langue. 

Celle qui ne contient ni arômes, ni colorant, ni polysaccharide, ni huile de palme et pas plus de polydextrose,  gomme guar ou lécithine de soja. 

Celle qu’on nous fait payer à prix d’or chez Hédiard 22 euros le litre, Lenôtre 24euros et, pire, 26 euros chez Daloyau ! 

Bref, celle dont je ne me délecte pas assez souvent ! 

Voyant ma mine déconfite lors de la dégustation d’une crème glacée de grande distribution (sa composition n’y était pas étrangère non plus), mon amie Cécile m’a planté sa sorbetière entre les mains en me défiant : « Cesse de critiquer, il est temps de t’y mettre ! » 

La semaine suivante, après une dizaine de tentatives et des litres de glace vanille engloutis, je suis parvenue à trouver l’équilibre idéal entre saveur et bon sens calorique. Depuis, la sorbetière de Cécile n’a toujours pas quitté ma cuisine et plus un dîner ne se clôture sans un de mes délices glacés. Lire la suite

Un goûter presque parfait

22 Fév

Copyright : Casterman

Lorsque j’étais enfant, un fermier apportait le lait frais à la porte de la maison. Nous le faisions bouillir et récoltions, jour après jour, la précieuse crème destinée à confectionner de succulents petits gâteaux vite prêts.

Aujourd’hui,  pour pouvoir proposer à mes filles ce goûter aux parfums d’enfance,  j’ai eu l’idée d’adapter la recette de mon passé en utilisant de la crème fraîche épaisse AOC à l’ancienne, type Isigny.

Voici comment procéder :

  1. Vous aurez besoin de sucre, de farine et d’un pot de crème fraîche. Lire la suite