Mariage de Thomas Mars et Sofia Coppola : bienvenue dans la Famille

30 Août

Pour sa rentrée, Arsenic et Petites Culottes célèbre l’amour avec un mariage… encore un. Mais pas n’importe lequel ! Après Kate Middleton, Lily Allen, Kate Moss ou Kim Kardashian, revenons à des valeurs sûres et au bon goût, grâce à Sofia Coppola.

La réalisatrice américaine a souvent été décrite comme une bobo, entre famille culte, amis branchés, dressing rock’n’chic, culture underground et cinéma indépendant. Finalement, ce serait une jeune femme presque toute simple, tendance hipster.

Sofia s’est en effet remariée (après une première union avec Spike Jonze de 1999 à 2003), ce week-end, et a ainsi officialisé une relation bien installée et sans vagues avec celui qui est son compagnon depuis six ans et le père de ses deux filles, Thomas Mars. Surinvestis de hype, la protégée du clan Coppola et le leader de Phoenix ont donc décidé de la jouer low profile, en mode retour aux sources, tradition et terroir. Et c’est sur les terres de l’arrière-grand-père italien de Sofia (avant qu’il n’émigre vers les États-Unis) que les futurs mariés ont décidé de célébrer leurs noces. Direction donc le petit village de Bernalda, dans le Palazzo Margherita, propriété (pas très modeste) des Coppola. Pour les enterrements de vie de célibataire, une virée avec les proches à la plage. Pour la réception, 80 invités, avec en guise de buffet de la cuisine bien locale : vin du pays, jambon, orecchiette tomate/basilic, mozzarella… Et côté tenue, une petite robe en mousseline lavande et de sobres sandales noires à talons. Niveau capillaire, c’était option « pas de prise de tête », avec des cheveux lâchés pour elle et un savant décoiffé pas du tout travaillé pour lui. Bref, une petite sauterie en toute intimité et en toute simplicité… Ou presque.

Parce que Sofia n’en a pas oublié tout le raffinement qui la caractérise. La petite robe toute simple, c’est Azzedine Alaïa qui l’a confectionnée sur mesure. Dans le petit cercle d’amis, rien moins que George Lucas, Johnny Depp, les cousins Nicolas Cage et Jason Schwartzman, la tante Talia Shire (alias Adrian Balboa), le frère Roman, le papa Francis Ford… Enfin côté restauration, on lorgnait vers une cucina povera ultra-tendance chez les foodistas, et côté cave, un cru des Coppola (celui qui porte le nom de sa fille, justement ?) a inondé les tables.

Une union chic, méga-confidentielle (les photos sont rares) et ne réunissant que les affranchis du clan sur les terres familiales ancestrales… On se croirait presque dans une scène du Parrain. Décidément, dans la Famille, on a le sens de la mise en scène !

Dépeint par l’intégriste culturelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :