Tag Archives: sex and the city

« Desperate Housewives » est fini : et alors

16 Mai

Elles ont débarqué sur le petit écran américain en 2004. Alors que la bande de copines de Sex and the City rendaient leurs sacs Prada et leur armée de Manolo Blahnik, Lynette, Susan, Bree et Gabby dégainaient leur tablier et leur fouet à pâtisserie. Mais pour elles aussi la roue a tourné puisque dimanche les deux derniers épisodes de la série ont été diffusés aux États-Unis. Alors, émus ?

À leur arrivée, elles incarnaient une certaine idée du vintage sexy et remettaient la femme de foyer au goût du jour. Un pari osé mais immédiatement gagnant. À tel point que Laura Bush, alors première de toutes les dames (au foyer), leur rendait hommage lors du très officiel dîner des correspondants de presse de la Maison-Blanche la même année. Celui qui a eu la bonne idée de l’époque, c’est Marc Cherry. En pleine vague des séries de filles, les quatre voisines de Wisteria Lane sont des stéréotypes d’Américaines moyennes, coincées dans une banlieue de maisons témoins Kaufman & Broad, entre couches, mari, barbecues de quartier et repassage. Une vie presque idyllique (?) si le suicide d’une de leurs amies n’était venu fissurer le vernis glacé de leur existence. Une satyre d’une société américaine réac. Et au départ, c’était réussi et nouveau. Accrocher le téléspectateur avec des thèmes comme le conservatisme et le communautarisme alors que l’heure est aux tatoués qui cherchent à s’échapper de prison et au sexe dans toutes ses positions était alors une gageure intéressante. Lire la suite

Publicités

Coupe du monde de foot : la libération de la femme casée

14 Juin

Depuis vendredi dernier, les hommes ont entamé un véritable marathon télévisuel d’un mois accompagné d’un régime strict à base de bières, pizzas, cris bien virils et insultes en tout genre : la coupe du monde de la Fifa 2010. Pour les femmes célibataires, c’est une tragédie, purement et simplement : les mecs ont déserté les rues où elles trimbalent leurs jolies gambettes fraîchement épilées et leurs jupes légères, et ceux encore présents dans les bars ont le regard englué dans l’écran géant qui retransmet les matchs. Plus une seule œillade séductrice, et chance zéro de se dégotter un étalon. Pourtant, il y en a qui rayonnent : les nanas qui sont en couple depuis des années. Pour elles, c’est une véritable bouffée d’air frais, une fin d’apnée dans leur vie de femme. Le moment où jamais de redevenir des Bridget Jones épanouies durant quatre semaines de pur bonheur.

Votre mec s’est enraciné au fond du canapé, version lobotomisée : vous pourriez insulter sa mère juste à côté de lui qu’il n’y prêterait pas une once d’attention. Ou mieux, il a préféré déserter les lieux pour retrouver des êtres humains qui ne le saouleront pas avec la finale de La Nouvelle Star : ses potes. Savourez ce nouveau célibat, lui ne va pas se gêner.

Une petite partie de poker avec vos friends à vous ?

Votre emploi du temps et votre appartement sont vôtres à nouveau !

  • Oui, vous allez enfin pouvoir vous faire les ongles sans avoir derrière vous cette petite nature qui ne supporte pas l’odeur du dissolvant : « Ha, c’est quoiiii, cette odeur ? C’est horrible ! » Deux heures plus tard : « Ah mais ça pue trop, ce truc !! » Deux jours plus tard : « Je te jure, j’ai encore l’odeur dans les narines. »
  • Enfin, il vous sera également possible de porter autant que vous le voudrez cette jupe vintage qu’il déteste. (« Ca fait pas un peu grand-mère ? » Béotien…) Lire la suite

Les chaussures assurent le show

7 Juin

Kate Bosworth et ses sublimes escarpins compensés rouges

Les chaussures semblent être une thématique aussi épineuse que la réforme du régime des retraites. Et au vu de la multitude de blogs dédiés au genre, il faut admettre que nos souliers font chauffer les claviers. Il y aurait même deux clans chez les fashionistas : celles qui vendraient leur mère pour un it bag, et celles qui vendraient tous leurs it bags pour une paire de Manolo. Et je me range sans hésiter dans cette dernière catégorie, car les pompes, contrairement aux sacs, ont la faculté de nous rendre tangiblement plus belles !

Vous avez d’ailleurs sûrement une paire fétiche, votre doudou à vous, subtile équilibre entre style et confort, que vous portez six jours sur sept. Mais nous rêvons aussi d’acquérir l’escarpin idéal, celui que l’on chausse justement ce septième jour : très (trop ?) haut perché, certes ostentatoire par son prix et que l’on remarque davantage que la petite robe noire avec laquelle on a décidé de l’assortir. Si le visionnage du film Sex and The City 2 n’a pas comblé mes attentes cinéphiles, il a néanmoins réveillé une envie irrépressible talons griffés.

Sandales, compensées, bottines, stilettos : depuis deux ou trois saisons, le choix est tellement large que l’on s’y perdrait ! Mais force est de constater que les spartiates à talons et autres low-boots open-toes ne vont pas à tout le monde, loin de là. Alors histoire d’être plus fashion que victimes, revenons à cette bonne vieille valeur refuge : l’éternel escarpin à bout ouvert, qui allonge la jambe, remonte la fesse et sublime le cou-de-pied.

© Sex and The City, le film

Voici donc un petit shopping haut en couleur, pour toutes celles qui n’ont pas les gambettes de Carrie Bradshaw mais qui veulent conserver le sex-appeal de Samantha Jones. Notons que ce ne sont que des chaussures de créateurs, à prix un peu sacrifiés, et disponibles à la vente en ligne sur Yoox.com (un site addictif que votre banquier risque de détester). Lire la suite

Tendance : la folie cupcakes

4 Juin

Cupcake de Chloé S

Il est petit, rond, coloré, tendre, crémeux, sucré, et c’est devenu le meilleur ami de toutes les nanas un peu gourmandes et très girly : le cupcake est la nouvelle pâtisserie à la mode. Totalement addictif, il a envahi boutiques, magazines féminins et cuisines. Comment est-on devenues toquées de cupcakes ?

Le cupcake est régressif.

Le premier atout du cupcake : le sucre ! Avec son gâteau moelleux et son glaçage onctueux, cette petite pâtisserie allume les warnings de l’envie. Et nous fait faire un flashback gustatif en enfance. Soudain ressurgissent des souvenirs d’après-midis pâtisserie avec maman, passés à lécher la pâte crue à même la cuillère et à plonger notre index gourmand dans la casserole de chocolat fondu. Comme ses petits cousins les cookies ou les muffins, le cupcake est un véritable appel au crime pour la silhouette. C’était sans compter sur la tendance régressive : aujourd’hui, le top c’est d’afficher sa gourmandise tout en gardant une ligne de brindille (ça devient un peu compliqué pour nous, les filles). Et quand Suri, l’enfant la plus tendance de la planète, s’en lèche les babines, on oublie définitivement les calories, et dans la rue, on arbore fièrement ce petit accessoire si girly, en mode « oui je suis une fille qui se fait plaisir, et je vous emmerde ».

Le cupcake est vintage.

Il est en effet l’emblème de la femme au foyer américaine des années 60, type Madame Cunningham de Happy Days et Kitty Foreman de That 70’s Show. Lire la suite

Quelle jalouse êtes-vous ?

24 Mai

Les beaux jours arrivent, les tentations de toutes sortes aussi. Votre chéri est désormais perdu dans une jungle emplie de lianes et de belles plantes moulées dans leurs mini-shorts en denim (normal, c’est la tendance de cet été). Et pas de chance, la tendance leur sied plutôt bien. Face à cette situation alarmante, comment réagissez-vous ? Êtes-vous un pitbull de la jalousie ou une oie blanche de la naïveté? Lisez-bien ce qui suit pour reconnaître votre profil et enfin savoir si vous vous faites des films… ou pas.

La fille qui contrôle tout

C’est une possessive à mort : elle gère son couple comme une PDG de multinationale. Chéri a le regard qui flanche sur une minijupe à une terrasse de café ? Et hop ! Un coup de pied dans le mollet.  Avec son œil de lynx, elle supervise telle une DRH tous les individus de sexe féminin qui peuvent côtoyer sa tendre moitié : au scanner, elle déchiffre en deux-deux le danger potentiel et évince sans scrupule de l’entourage de Jean-Paul tout ce qui peut la menacer. Vous vous adressez à son mec ? C’est elle qui répond à sa place. Elle tient son agenda, sa garde-robe, son téléphone portable… Bref, elle règne sur son petit monde, et gare à celle qui tente une approche. Elle n’hésitera pas à lui rentrer dans le lard pour marquer son territoire (voire à lui arracher les cheveux, cf. épisode 345 de la Petite Maison dans la Prairie). Son credo : « N’imagine même pas poser un regard sur mon homme, ou je te brûle sur place avec ta minirobe Sandro ! Lire la suite