Archive | Culture RSS feed for this section

Dix trucs à savoir sur Miró (expo à Rome jusqu’au 23 août 2012)

26 Mai

Sans titre, Joan Miró, 1978 – crédits @www.chiostrodelbramante.it

Faut naïf, génie authentique, Joan Mirò fait l’objet d’une rétrospective intitulée Lumière et Poésie organisée à Rome dans le Cloître de Bramante, un lieu hors du temps niché derrière la Piazza Navona. 

C’était l’occasion de (re)tester et approuver les vertus thérapeutiques de son œuvre : dix minutes de Miro-thérapie produisent chez moi un effet extatique. Encore mieux qu’une cure de vitamine D.

Ça m’a aussi donné l’envie d’en savoir plus sur le peintre majorquin. Résultat des courses, voici dix détails originaux que je retiens à propos de Joan Mirò :

 Le corps de ma brune (Painting Poem), Joan Mirò, 1925 – crédits @www.paintingdb.com

1. Ses « drôles de dessins d’enfants » s’arrachent à prix d’or. Dernier record en date : en février dernier, Christie’s a orchestré la vente de Le corps de ma brune (Painting Poem, 1925, ci-dessus) pour plus de £20 millions. Pas mal, pour du gribouillage… Faut dire que Joan Mirò, en plus des Beaux Arts, il a fait une Business school.  Lire la suite

Regard sur l’Inde, ces femmes qui changent le monde

17 Oct

Mugi Ben Rabari, brodeuse à Khardiya

Dans la série des petits bonheurs que distille Arsenic, après nous être récemment inondées de bonnes nouvelles et accueilli l’automne en mode pensée positive, ce lundi on ouvre un joli bouquin qui fait du bien.

Ce livre est l’hommage que rend Reporter Sans Frontières aux femmes indiennes. Six photographes Olivia Arthur, Martine Franck, Raghu Raï, Alessandra Sanguinetti, Alex Webb et Patrick Zachmann, ont choisi d’illustrer chacun un thème. Des sujets tels que les groupes d’entraide, l’accès des femmes à l’éducation, leur place dans le monde du travail ou au sein de la vie politique.

La collecte des déchets par les femmes Maheshwari

Sur ces pages, des visages hauts en couleurs relatent le quotidien de femmes belles et ambitieuses dont le courage et les convictions jouent un rôle prépondérant dans la société indienne. Un regard anti-misérabiliste à travers lequel 100 portraits imposent une vision moderne de l’avenir.

Lire la suite

C’est qui, ce Banksy ?

13 Juin

Pour le savoir, il aurait fallu débourser un million de dollars sur eBay en janvier dernier. Cette somme était la mise de départ si l’on rêvait d’obtenir une chance de connaître l’identité de l’artiste le plus recherché d’Europe . Malheureusement (ou pas), du jour au lendemain, l’enchère a disparu du Web et personne n’a jamais obtenu de réponse à la question qui taraude les fans du street art : « Mais qui est donc Banksy ? »

Nous sommes en 1993 à Bristol, un mec passe ses nuits à tagger la ville de graffitis et devient la cible numéro un des flics du coin. Malgré les moyens donnés à la police, celui qui signe Banksy reste définitivement introuvable et poursuit son chemin. En très peu de temps, le graffeur s’impose comme héros de « l’art terrorisme ». Début 2006, il infiltre Disneyland avec une poupée gonflable vêtue de la combi orange des prisonniers de Guantanamo. La même année, il  pirate 500 CD de Paris Hilton, en modifie les titres, remixe la musique, trafique la pochette et replace ni vu ni connu l’album dans les bacs.

Lire la suite

Les super-héros peuvent doper votre vie sexuelle

27 Mai

Les super-héros, c’est une affaire de mecs. Si vous avez un trentenaire chez vous, il a échangé sous le manteau des Strange dans la cour de récré, a tenu une historiographie de tous les super-héros connus, s’est déclaré pro-Vengeurs quand son meilleur copain était pro-X-Men. Aujourd’hui, il vous traîne voir Spider-Man au cinéma, pour ensuite hurler sur les incohérences du scénario, et collectionne encore les figurines Marvel. Comment communiquer avec lui ?

Les super-héros, ce sont des super-pouvoirs, des vilains méchants, des missions pour sauver le monde, des noms ridicules et des costumes d’un mauvais goût assez rare… Décidément, vous ne comprendrez jamais votre homme !

Faux ! Un lien est possible. D’abord parce que vous avez eu, vous aussi, des héroïnes, dont la sexy Wonder Woman. Mais surtout parce qu’avouons-le, le super-héros a un fort pouvoir érotique qui ne peut pas nous laisser indifférente. D’ailleurs, n’a-t-il pas toujours une nana ultra-hot collée dans ses pattes ?

Iron Man et Black Widow par Alex Garner.

Vous avez été voir Iron Man ? Bien sûr, Robert Downey Jr a un sex-appeal à vous attirer dans les salles obscures. Spider-Man ? Tobey McGuire et son charme juvénile ont fait leur effet. X-Men ? Hugh Jackman a une plastique qui mérite le coup d’œil.  Thor ? Chris Hemsworth a un petit côté bucheron nordique qui n’est pas pour vous déplaire. Et bien sûr, vous ne seriez pas contre aller mater The Green Lantern (sortie en août) et ex-monsieur-Scarlett-Johansson : Ryan Reynolds. Votre mec pourra même en profiter pour baver sur Blake Lively. Lire la suite

Ce week-end, on va au théâtre. Cannes attendra !

13 Mai

Parce qu’à Arsenic on n’aime rien faire comme tout le monde, je vous propose une fin de semaine sous forme de pied-de-nez au Septième art ! Alors qu’à Cannes les cagoles traînent leurs compensées sur la promenade et que les cinéphiles se pressent pour découvrir les derniers-nés des studios, nous, on la joue vintage sans projecteur ni lunettes 3D. On va au théâtre, quoi. 

J’ai choisi d’aller voir les Robins des Robes, troupe d’amateurs composée majoritairement d’anciens étudiants au Barreau de Paris, qui jouent pour leur plaisir et pour le nôtre. Ils reprennent, le temps de trois représentations (vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 mai), quatre pièces courtes de Sacha Guitry : Ville à vendre, Une paire de gifles, Le renard et la grenouille et Fausse alerte.

Lire la suite

Espèce de Moomin !

15 Mar

Les pays nordiques nous avaient déjà envoyé les sabots de bois, le sauna, Ingmar Bergman, Stieg Larsson, Ikea, le renne fumé, le saumon gravlax, le combiné nordique, ABBA, Victoria Silvstedt et même le Père Noël… Voici maintenant les Moomins.

Dans ce gloubiboulga de culture scandinave, rétablissons certains repères. Les Moomins sont finlandais à tendance suédophone. Ce sont des trolls de la forêt qui vivent sur le golfe de Finlande, dans une verte vallée. Pas de panique. Chez Tove Jansson, leur créatrice, le troll a la bonhomie de l’hippopotame, de grands yeux ronds innocents et la douceur d’une guimauve grillée au feu de bois.

Mieux qu’une virée familiale à Ikea, avec Småland et pause boulettes de viande-sauce aux airelles, vos enfants et vous allez les adorer. Parce que même si le Moomin est né en 1945, il est sacrément moderne. C’est en effet un sacré bobo écolo : il mène une vie communautaire, dans une maison dont la porte est toujours ouverte, se fond dans la nature et adore aider son prochain – normal pour un Finlandais ! A tel point qu’il est aujourd’hui l’emblème national.

En outre, pas d’angélisme ni d’esprit Bisounours chez les Moomins. Lire la suite

Bande dessinée : Angoulême fait son festival, Arsenic aussi

28 Jan

Ça ne vous aura pas échappée : le festival d’Angoulême a ouvert ses portes hier, et les refermera dimanche. Pour l’occasion, Arsenic et Petites Culottes va vous donner envie de buller.

Ici, on aime la bande dessinée : l’Executive pétasse vous a déjà proposé de passer un week-end de BD, on vous a parlé de Pluto et de Walking Dead, en lice dans la sélection officielle d’Angoulême… Et le Festival international a décidé de vous en faire voir de toutes les couleurs.

Tout d’abord en noir et blanc, avec Cerebus : High Society, une saga bien connue des amateurs, qui met en scène un oryctérope (ou cochon de terre, vivant en Afrique centrale) alcoolique, bagarreur et asocial, qui n’a qu’un seul but : devenir riche à tout prix. A l’origine, une parodie de Conan le Barbare de Barry Windsor-Smith, créée en 1977, qui a pris fin en 2004 après 6 000 pages de planches soignées, à l’intrigue ultra-construite. Lire la suite