Tag Archives: Sexualité

Les super-héros peuvent doper votre vie sexuelle

27 Mai

Les super-héros, c’est une affaire de mecs. Si vous avez un trentenaire chez vous, il a échangé sous le manteau des Strange dans la cour de récré, a tenu une historiographie de tous les super-héros connus, s’est déclaré pro-Vengeurs quand son meilleur copain était pro-X-Men. Aujourd’hui, il vous traîne voir Spider-Man au cinéma, pour ensuite hurler sur les incohérences du scénario, et collectionne encore les figurines Marvel. Comment communiquer avec lui ?

Les super-héros, ce sont des super-pouvoirs, des vilains méchants, des missions pour sauver le monde, des noms ridicules et des costumes d’un mauvais goût assez rare… Décidément, vous ne comprendrez jamais votre homme !

Faux ! Un lien est possible. D’abord parce que vous avez eu, vous aussi, des héroïnes, dont la sexy Wonder Woman. Mais surtout parce qu’avouons-le, le super-héros a un fort pouvoir érotique qui ne peut pas nous laisser indifférente. D’ailleurs, n’a-t-il pas toujours une nana ultra-hot collée dans ses pattes ?

Iron Man et Black Widow par Alex Garner.

Vous avez été voir Iron Man ? Bien sûr, Robert Downey Jr a un sex-appeal à vous attirer dans les salles obscures. Spider-Man ? Tobey McGuire et son charme juvénile ont fait leur effet. X-Men ? Hugh Jackman a une plastique qui mérite le coup d’œil.  Thor ? Chris Hemsworth a un petit côté bucheron nordique qui n’est pas pour vous déplaire. Et bien sûr, vous ne seriez pas contre aller mater The Green Lantern (sortie en août) et ex-monsieur-Scarlett-Johansson : Ryan Reynolds. Votre mec pourra même en profiter pour baver sur Blake Lively. Lire la suite

Livres de l’été d’Arsenic : « Les Chroniques de San Francisco »

27 Juil

Si pour les vacances vous avez dû abandonner avec déchirement votre bande de potes, l’Intégriste culturelle vous propose des amis tout nouveaux tout beaux qui vont rafraîchir votre été avec leurs aventures en 6 volumes : la tribu des Chroniques de San Francisco s’invite à l’apéro.

Plantons le décor !

On est à la fin des années 70. Imaginez une maison bleue adossée à la colline… enfin presque. Une pension tenue par une retraitée un peu barrée, Ana Madrigal, qui cultive de la marijuana dans son jardin et accueille les chiens perdus de tout bord. Dans ce refuge sur les hauteurs de San Francisco, véritable havre de paix aux relents hippie, vivent quatre jeunes locataires, vingt-cinq ans de moyenne d’âge : Mary Ann Singleton, la jeune oie provinciale carriériste, Mona Ramsey, l’illuminée au karma complexe, Michael Tolliver, l’homosexuel ultra fleur bleue, Brian Hawkins, le Don Juan de service. Quatre stéréotypes, comme c’est souvent le cas dans les « histoires de bande », quatre personnages qui vont prendre de l’épaisseur et de la complexité au fur et à mesure de leurs péripéties et des liens qu’ils vont créer entre eux. Discussions fumeuses dans la fraîcheur du jardin de la pension, verres échangés dans les appartements des uns et des autres, dîners dans le salon de l’originale logeuse, scènes dans les rues de San Francisco, immersion dans le milieu gay et lesbien de la City, fêtes décadentes dans de luxueuses villas… Lire la suite