Tag Archives: Vincent Cassel

Natalie Portman : le noir lui va si bien

10 Fév

J’ai fait mes premiers pas au cinéma à l’âge de 12 ans, chez Luc Besson. Depuis, j’ai tourné avec les plus grands réalisateurs. J’ai fait mes études à Harvard. Je suis à jamais LA princesse intergalactique. Je séduis tous les bruns ténébreux un peu artistes qui passent. Je pèse 48 kilos toute mouillée. Je suis à deux doigts de l’Oscar de la meilleure actrice cette année. Je suis…

Indéniablement, c’est son année – Scarlett Johansson et autres Keira Knightley peuvent aller se rhabiller. Un bébé en route dont on n’arrête plus de parler (la star enceinte, ça a quelque chose de contre-nature, presque de miraculeux). Avec un danseur, français qui plus est – les médias hexagonaux sont hystériques. Un Golden Globe de la meilleure actrice, depuis le mois dernier, qui chauffe la place à l’Oscar, le 27 février prochain. Pour un film (et un rôle) coup de poing : Black Swan, sorti hier en salles. Bref, un début d’année en fanfare.

Et on n’a pas fini d’entendre parler de notre Padmé internationale. Tout d’abord parce qu’elle va bien accoucher un jour – et la star qui met bas c’est un re-événement. Ensuite parce que la belle est à l’affiche d’un nombre de films impressionnant, rien que pour le premier semestre 2011. Lire la suite

Rentrée cinéma : les films qui vont faire swinguer 2011

11 Jan

Avec janvier se termine la période de Noël et des blockbusters mielleux des fêtes. Le cinéma prend enfin ses bonnes résolutions et nous offre sur un plateau grands réalisateurs, acteurs lumineux, films variés et de qualité. Voici ma liste des immanquables de 2011.

Somewhere, de Sofia Coppola (sortie le 5 janvier)

Alors oui, le film est déjà en salles, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le mentionner. La « fille de » nous revient avec son quatrième film, et c’est en soi un événement de 2011. Ici la relation père-fille (Stephen Dorff et Elle Fanning) décrite avec beaucoup de tendresse et déjà auréolée d’un Lion d’or à Venise. Pour explorer plus avant le cinéma de Sofia Coppola, MK2 a édité un formidable hors-série très complet et fouillé qui ravira les cinéphiles de tous poils.

Arrietty le petit monde des Chapardeurs, de Hiromasa Yonebayashi (sortie le 12 janvier)

Qui ne se souvient pas des Minipouces ? Ici, ils portent le nom de Chapardeurs, ils empruntent et détournent des objets dans les maisons où ils emménagent. Une règle : ne jamais se faire remarquer par les hommes. Mais Arrietty, haute comme trois dés à coudre, va rencontrer un jeune humain et enfreindre les lois de son petit monde. La dernière merveille du Studio Ghibli.

The Green Hornet, de Michel Gondry (sortie le 12 janvier)

Bon, parce qu’il s’agit du génial Michel Gondry, évidemment. Qui a réuni une équipe de spécialistes du film de super-héros pour réaliser son « Frelon vert ». Qui a fait appel à la drôlissime et sublime Cameron Diaz. Et qui va mettre son art de l’effet visuel au service d’un long-métrage d’action et qu’on a hâte de voir ça… à tort ou à raison. Lire la suite

Icônes de la sensualité : Eva Herzigova, tu sors !

8 Juin

Il est vrai qu’Arsenic et Petites Culottes a plus d’une fois célébré la femme bien en chair : de Tara Lynn à Beth Ditto. On a également fustigé le régime Dukan. Célébré la femme enceinte et la maternité. Bref comme toutes les femmes, nous aimons voir des rondeurs en une des magazines… même si toutes, ou presque, nous faisons attention à notre ligne et contrôlons notre poids avec la rigueur d’un métronome, notamment à l’approche de la case plage.

Dans ce brouillard ambivalent de culpabilité et de plaisir, nous avons trouvé nos idoles : des femmes à mi-chemin entre le rêve et la réalité, qui affichent des physiques sculpturaux tout en donnant l’impression de manger ce qu’elles veulent… ce n’est, bien sûr, qu’une impression, mais laissons-nous aller à rêver. Des actrices et mannequins fraîches et pulpeuses qui font honneur aux courbes féminines et affolent les hommes… Des femmes qui célèbrent la vie et le corps, quoi !

Penélope Cruz : L’Espagnole muy caliente est une femme latine avec des formes là où il faut. L’actrice, bien plus fine lorsqu’elle était jeune (elle a fait de la danse classique et on sait combien la discipline impose un régime eau-poulet très strict), a accepté sans sourciller de prendre quelques kilos pour son compatriote et pygmalion Pedro Almodovar. Lire la suite