Tag Archives: UK

Salut l’Amy

25 Juil

Si seulement elle avait dit « yes yes yes » à la désintox… Comme Janis Joplin et Kurt Cobain, la Brit Queen de la soul, Amy Winehouse, s’est éteinte samedi dernier à l’âge de 27 ans. Un destin tragique et précoce dont l’issue se dessinait en filigrane dans ses propres textes, un nom de famille qui la prédestinait à l’alcoolisme (Winehouse = cave a vin), un look mi-Betty Boop mi-Marge Simpson qui a inspiré Karl Lagerfeld himself, et surtout une voix suave de black mama dans un corps de poids-plume pâlichon.

Un monstre sacré miniature (1,57 m) made in UK, qui va grave nous manquer.

Lire la suite

Super Computer Romantics

24 Mai

@La Gaîté Lyrique

Profond sentiment d’immersion, perte de repères, sensation d’apesanteur, ravissement… Pas de doute, tous les symptômes du coup de foudre sont là.

Je sors de la Gaîté Lyrique, le dernier-né des musées parisiens consacrés aux arts numériques, mordue de l’expo qui finit ce vendredi : Super Computer Romantics. La dernière fois que j’ai eu un choc émotionnel aussi fort, c’était à l’occasion de mon baptême de plongée sous-marine. Une expérience assez similaire.

Imaginez pénétrer dans une boîte à musique géante aux murs recouverts d’écrans carrés illuminés. Une sorte de Rubik’s Cube inversé.

Sur chaque écran, une forme. Qui danse au rythme du son qui emplit la pièce, changeant de couleur ou d’enveloppe selon la mélodie. Tantôt barre multicolore qui bondit ou clignote suivant son propre tempo, tantôt petit personnage anthropomorphique qui bascule sans fin sur son axe.

J’avoue, je suis tombée raide dingue de l’un d’entre eux. Je vous le présente ? Allez :

Communion

C’est le petit en bas au centre. Je sais, je sais, physiquement, il est à mi chemin entre les Métamorphoses de Bacon (aspect chair sanguinolente en moins) et la version numérique d’un dessin naïf de Miro. Mais le cœur a ses raisons.

Lire la suite

Le mariage parfait (Kate forever ?)

29 Avr

The couple Royal. L'image officielle bien léchée.
C’est le mariage du siècle. Les Bridget Jones (célibataires anglaises de plus ou moins 30 ans qui croient encore au Prince Charmant) et les héritières des grandes dynasties européennes pleurent à chaudes larmes. William, l’héritier de la couronne britannique, se marie. Avec Kate, son amoureuse depuis la fac.

La presse du monde entier est en mode final countdown. Les mugs et autres T-shirts à l’effigie du couple star se vendent comme des muffins. La Reine Mère a sorti son plus joli chapeau. Charles répète son discours tel Colin Firth dans The King’s Speech. En bref, tout le monde est sur le qui-vive. Et nul doute que Lady Di observe ce gentil manège depuis son petit nuage, avec un œil amusé.

D’après sa récente expérience et de longues observations (sources littéraires diverses et variées, de Claude Levi Strauss à Dante), voici 6 petits conseils de l’Altesse mondialiste à la douce Kate :

1. Les couples se marient pour leurs points communs et se séparent sur leurs différences. Les points communs sont en général invités au mariage (ici, le cercle d’amis de l’université – qui va jouer des coudes parmi les 1 900 convives – et le Royaume Uni, berceau de leurs enfances respectives, qui remercie vivement le couple pour le jour férié accordé par la Reine en cette occasion et assistera distraitement à sa télédiffusion). Le lendemain du mariage, une fois sa mission accomplie, Kate a intérêt à bien s’accrocher à sa couronne.

Conseil à Kate numéro 1 : si tu crois a fond à ton mariage et à ton destin de VIP, fais un héritier le plus vite possible. Les points communs s’en trouveront renforcés. Si tu as un doute, fais comme tous les effrayés : attends. Et prie.

Lire la suite