Tag Archives: Sigourney Weaver

« Political Animals » : Bill, Barack et les autres

13 Sep

@theworldofhillaryclinton.com

À l’heure où Barack Obama, au coude à coude dans les sondages avec un « businessman », bat la campagne pour sa réélection, je réalise pourquoi ma série coup de cœur de l’été, Political Animals, a fait un flop outre-Atlantique.

Sigourney Weaver – presque désaliénée – y incarne une First Lady des années 90 devenue secrétaire d’État américain (Démocrate) qui entend briguer à son tour la présidence des États-Unis. Toute ressemblance avec des faits réels ou historiques est tout sauf fortuite. Enfant naturel de À la Maison Blanche (The West Wing) et de Dirty Sexy Money, la série avait tout pour faire un carton. Que nenni. Autopsie d’une mort prématurée.

@themamafesto.wordpress.com

Lire la suite

Publicités

Michelle Williams : l’élégance de la discrétion

27 Juin

Il y a des femmes que l’on admire pour leur engagement, d’autres pour leur beauté, certaines pour l’odeur de souffre qui les suit partout, pour leur originalité, pour leur caractère de feu… Et il y a celles qui forcent notre respect à coup de douceur, de discrétion et d’exigence : cette façon d’avancer dans la vie sans faire de bruit mais toujours droit devant.

Dès le départ, dans Dawson, elle était la touche un peu trash (toute proportion gardée, bien sûr) parmi tous ses acolytes trop lisses. Elle était alors Jen, une ado venue de la ville, une Ève qui apportait avec elle des effluves de scandale, une fille un peu trop bien dans son corps, frivole, toute en sexualité. Mais si la série fait un carton, on prête plus attention à l’insipide Katie Holmes, dont Michelle est alors le faire-valoir. C’est l’époque des Buffy et autres Charmed, les jeunes actrices qui jouent aux ados sont légion, et les garces n’ont pas bonne presse. À l’arrivée, la comédienne finit noyée dans la masse.

De gauche à droite : Holly Marie Combs, Michelle Williams, Jessica Biel, Katie Holmes, Sarah Michelle Gellar, Shannen Doherty, Keri Russell, Alyssa Milano.

Alors comment alors se démarquer d’une Alyssa Milano bombesque, d’une Shannen Doherty sulfureuse ou d’une Katie Holmes bon chic bon genre ? Michelle prend le contre-pied de toutes ses collègues et décide de ne pas surfer sur le succès de Dawson : elle TRAVAILLE. Lire la suite

Pourquoi les blondes gagnent plus

10 Mai

Reese Witherspoon dans le film "Legally Blonde 2"

Les Marilyn Monroe auraient naturellement tendance à empocher plus de pépettes que les Jacky Kennedy. Qui l’eût cru ? Selon une étude récente menée par l’université de Queensland en Australie sur un échantillon de 13 000 femmes, les blondes gagnent plus que les autres, toutes couleurs de cheveux confondues. Ces dames épousent par ailleurs des maris plus riches (ces messieurs gagnent 6 % de plus que les époux des autres).

Pour le Dr David Johnson, qui a mené l’enquête, « les blondes sont souvent décrites comme des femmes plus séduisantes que les autres, mais aussi moins intelligentes ». Or il démontre aujourd’hui que l’association entre blondeur et beauté est désormais beaucoup plus forte que la perception d’une blondeur qui rimerait avec faible quotient intellectuel. Lire la suite