Tag Archives: Nutella

Adieu l’instant Nutella !

9 Jan

Et non, ce n’est pas une indigestion post-orgie gastronomique qui me motive, pas plus que les kilos pris durant les fêtes (quoique), pas non plus la peur du gras, encore moins cette fichue résolution pour 2012 qui m’encourage à manger plus de fruits et de légumes, mais simplement un doute, une sorte de scepticisme lancinant, qui m’incite finalement à dégager de la table familiale ce cher Nutella !

Pourtant, si l’on se laissait séduire par une pub parfaite, une composition simple et carrée (des noisettes, du lait…) et un goût objectivement savoureux, tout laisserait à penser qu’en début de journée, qu’on soit un enfant en pleine croissance ou une mère de famille surexcitée, ce petit shoot sucré ne peut pas constituer un terrible excès.

Jusqu’à cette rumeur, lancée par un reportage d’Arte, en 2010, au cours duquel l’office fédéral de l’environnement déclare avoir décelé dans le Nutella une forte concentration de DEHP. Le DEHP, c’est le phtalate le plus dangereux de tous, un leurre hormonal qui modifierait, entre autres vices cachés, la croissance sexuelle des enfants, l’âge de la puberté, voire le développement du fœtus lorsqu’il est ingéré par une femme enceinte !

Lire la suite

Publicités

Maigrir grâce au p’tit déj, c’est possible !

7 Juin

Nos grands-mères le répètent sans cesse : pour être en forme, il faut manger comme un roi le matin, un prince le midi et un pauvre le soir. Les campagnes Nutella ou Kellogg’s nous bassinent à longueur de temps avec leurs produits susceptibles de nous armer pour de longues journées. Et l’image que véhicule l’English breakfast à la fois nourrissant et rassurant nous donnerait presque envie de gober bacon et œufs brouillés, à peine tirés des draps.

Bref, on l’a compris, le petit déj est le repas le plus important de la journée, d’autant plus qu’on croit, de bonne foi, que les calories avalées le matin seront brûlées avant la tombée de la nuit ! C’est donc sur la base de théories forme et santé qu’on avale autant de sucres que de gras dès le réveil, et qu’on craque à 11 heures, hypoglycémie oblige, pour le premier Snickers qui nous fait de l’œil.

Puis à midi, rongées par la culpabilité, on se contente d’une salade arrosée des 100 calories d’une vinaigrette à l’huile pour, l’après-midi, fondre dès 16 heures sur les Granola de la voisine. Et le soir, seul moment qu’on partage en famille, on tombe sur le gratin, le verre de vin et sa fine tranche de Boursin.

Lire la suite