Tag Archives: Management

Mon stagiaire est un boulet

26 Sep

Je vous entends vous indigner d’ici. En guise de préambule, sachez que j’ai vécu le Mouvement des stagiaires précaires de l’intérieur. Moi-même en stage de fin d’études pendant la naissance du mouvement, j’ai été jusqu’à m’abonner à leur newsletter, assister à un meeting et traîner mes Cortez à une de leurs manif’. Eh ouais, les rédactions de magazines, agences de communication ou grosses entreprises du CAC 40 comptaient (et comptent encore) des départements entiers peuplés parfois à plus de 50 % de stagiaires. OK : certains employeurs sont vraiment de putains d’esclavagistes qui profitent de cette main-d’œuvre cheap, servile et qualifiée. Désormais de l’autre côté du miroir, j’ai pu vivre les joies de devenir « maître de stage » ou tuteur. Et de me rendre compte que tous les stagiaires ne sont pas ultra-qualifiés ou désireux de le devenir. Loin de là.

Le mongolito venu d’un pays lointain, très lointain

Son recrutement est le fruit du programme promu par votre boîte depuis 15 jours : elle accueille pour un stage de six mois des étudiants (très privilégiés, hein) du monde entier. Pas de bol, vous êtes la première à en faire les frais ! Bruno est brésilien, parle très mal le français mais « adaôôôrrr » le marketing du luxe à la française. Vous pensiez pouvoir lui refiler toutes vos basses besognes (benchmarker les fournisseurs, défaire des cartons et classer la PLV par type de produit, mettre à jour la mise en page de vos documents PowerPoint, ce genre de trucs simplissimes…) ? Que nenni, « BuRno » (vous l’avez rebaptisé ainsi au bout de deux jours) est très « yenti », mais il ne sais rien faire de ses dix doigts. Lire la suite

A quelle catégorie de sociopathe appartient votre patron ?

23 Nov

Christian Bale dans American Psycho

Ah ! Elle a bon dos, la crise ! Mais le salarié n’est pas dupe, non. Il observe, impuissant, les comportements managériaux se crisper à l’extrême. L’open space nous « tue », l’atteinte des objectifs nous tresse et les primes ont disparu. On vous fait régulièrement comprendre que vous avez la « chance » d’avoir un emploi – non que vous le méritiez par vos compétences ou vos accomplissements -. Et d’ailleurs, si vous n’êtes pas content, environ 102 236 personnes ayant le même profil que vous seraient prêtes à reprendre votre poste pour la moitié de votre salaire. A bon entendeur…

Cet article a la non-ambition de dresser un bestiaire des patrons. Ceux qui sont censés implémenter l’organisation des relations intra-entreprise, motiver, manager, bref, faire en sorte de sortir le meilleur de chacun de leurs employés. Si vous êtes dans une moyenne ou petite entreprise, on entend par « patron » le  grand manitou de la boite. Si vous êtes dans un grand groupe, il s’agit de votre N+2,3 ou 4, en d’autres termes la personne la plus haut placé à qui vous rendez directement des comptes. Si vous êtes vous-même big boss ou à la tête d’un département entier, lisez attentivement ce qui suit avant de téléphoner à votre psy ou à vos parents.

Tom Cruise dans "Jerry Maguire".

Le jeune loup

Il vient de monter sa boîte et vous êtes peu ou prou son premier employé, embauché au SMIC roumain. Si vous l’admirez pour son courage et son abnégation – selon ses dires, il ne s’est pas payé depuis 2008 -, vous constatez qu’il a tendance à tout faire reposer sur vos frêles épaules. Vous gérez les prestataires impayés, les fiches de paies, le standard téléphonique et les rendez-vous avec de petits clients – qui font quand même tourner la boîte -, alors que lui passe ses après-midis en « déjeuners d’affaires » dans des restaurants étoilés. Il est familier avec vous, vous a présenté sa copine, ses potes et même sa famille, mais au boulot, il vous irrite.

Son problème : Le jeune loup a toujours été un « Joe la démerde ». Peu brillant mais furieusement charmeur, il a forcé les portes des écoles de management pour fils à papa, où il faisait déjà en sorte d’en faire le moins possible dans le cadre de travaux de groupe. A la fin, c’est quand même lui qui présentait l’intégralité de l’exposé à la classe.

Lire la suite