Tag Archives: Justin Bieber

Tomorrow may be better pour Bastian Baker

26 Avr

Depuis plusieurs semaines, tourne en boucle sur les ondes suisses la voix d’un minot, post-ado à tête de lycéen mais au timbre improbable de crooner folk ultra charismatique.

Il y a deux ans, ce joueur de hockey fredonne son spleen à l’anniv d’une copine, sous les yeux scotchés des parents de la demoiselle. Le père lui propose tout de suite de lâcher son job dans l’immobilier pour devenir son producteur et de consacrer sa vie à la carrière du jeune auteur-compositeur-interprète. Il présente son poulain en Suisse francophone et alémanique, peaufine son accent anglais et l’envoie valser sur les ondes britanniques. À sa surprise, les British trouvent au gamin un accent australien, et finalement s’entichent de sa gouaille et de sa gueule à la James Dean.

Lire la suite

Battle : le son qui va mettre une claque aux stars des ondes

7 Avr

Encerclés par des beats dance qui ont survécu (on ne sait comment) aux années 90, des personnalités usinées et des looks qui jouent la surenchère jusqu’à la nausée, on en a marre de la musique prédigérée pour cerveaux en pause. Envie de gros son qui choque les neurones ? Sur le ring, voici de quoi botter les fesses à ceux qui nous percent les tympans depuis des mois.

*************************

Premier round :

Justin Bieber VS Zoo Kid

Un gosse fait le buzz sur Internet avec des chansons guimauve et des cheveux partout. En quelques mois, Justin Bieber impose son style enrobé de sirop d’érable : le bébé canadien est un rebelle R’n’B qui fait du skate et joue les tombeurs. Top du top, il est parrainé par Usher, le chanteur à succès déjà has been. Au final, Justin nous bombarde de musique calibrée pour les radios et de textes inspirés ultra-romantiques (« Somebody to Love », « Baby », « Love Me »…). Résultat : à 17 ans, le jeune chanteur a déjà le melon (et un film sur sa vie) et nous sort par les oreilles.

Zoo Kid c’est la version british, décalée et mature du Bieber. Quand on a peur que le premier ne mue, l’autre affiche déjà une voix grave et abîmée qui tranche avec ses 16 ans. Quand le monde s’émeut de la mèche coupée de Justin, Archy Marshall alias Zoo Kid enroule sa rousseur dans une banane rockabilly en diable. Mais surtout quand le Canadien a l’aspect d’un chewing-gum saveur barbe à papa/tutti frutti, le Londonien sent l’asphalte, le cuir et l’âme rock époque The Clash, le tout emballé dans des mélodies ciselées, une interprétation sur le fil et des textes pas consensuels pour deux sous.

Lire la suite