Tag Archives: Jennifer Aniston

J’ai testé le Pilates

29 Juin

Jennifer Aniston, Couteney Cox, Sarah Jessica Parker, Uma Thurman, et, avant elles, Lauren Bacall ou Audrey Hepburn… Toutes sont passées par la case Pilates. Cet engouement est pour moi aussi mystérieux que la discipline elle-même. Alors, parce que j’ai une conscience professionnelle et quelques kilos à perdre, pour vous (et pour moi), j’ai mené l’enquête.

Je me documente. Car, pour le moment, « Pilates » rime pour moi avec « benchmarking concurrentiel », « serveur proxy » ou « acide acétylsalicylique » : je ne vois pas du tout de quoi il s’agit. Mais le mot fait apparaître chez moi des images de lutteurs romains (allez savoir pourquoi). Et là, j’apprends que le Pilates tire son nom de son inventeur : Joseph Pilates. Logique. Jusque-là, je suis.

Il était une fois, en Allemagne, un petit garçon prénommé Joseph. Né en 1883 d’un père gymnaste et d’une mère naturopathe, l’enfant souffrait de rachistime, de rhumatisme et d’asthme. Boxe, cirque, gymnastique, yoga, arts martiaux… Laborieux, le garçonnet devenu homme s’est essayé à presque toutes les disciplines pour améliorer sa condition physique. Après avoir emménagé en Angleterre, il a même enseigné des techniques d’auto-défense à Scotland Yard. Puis, lors de la Première guerre mondiale, il est fait prisonnier. Il invente alors dans sa cellule exigüe ce qui deviendra le Pilates. Il s’engage dans le maintien et la rééducation physique de ses codétenus en démantelant un lit à ressorts (l’ancêtre du Cadillac, on en reparlera plus bas) pour en faire une machine d’entraînement. Une méthode qui marche puisque ses camarades de cellule et lui-même survivront à la grippe qui frappe alors tout le monde. (Je ne serais pas étonnée de savoir que Clint Eastwood prépare un film sur le sujet.) Lire la suite

Publicités

La nouvelle coupe de Jennifer Aniston : bilan psycho-capillaire

25 Fév

La nouvelle a eu l’effet d’un électrochoc : Jennifer Aniston a coupé ses cheveux. Envolées, les longueurs balayées par le soleil californien (et à coups d’ammoniaque). Enterré, le wavy parfait qui secoua tant la communauté capillaire internationale dans les années 1990 et 2000. Dès lors, une seule question brûle toutes les lèvres : POURQUOI ?

Jen veut nous montrer qu’elle assume la quarantaine

Elle pose à moitié nue pour des magazines mode et moins mode. Aniston veut qu’on la voit comme une femme indépendante qui assume tout : ses choix, son âge et sa solitude. Elle se met en colloc avec sa meilleure pote Courteney Cox fraîchement divorcée, et alors ? Elle ne s’est pas encore fait inséminer ou n’a pas eu recours à une mère porteuse (oui, les stars ne procréent pas comme nous), so what ? En bonne quadra, Jen a le cheveu qui s’affine, qui s’affaisse, qui faiblit, quoi. Qu’à cela ne tienne, elle ratiboise, un point c’est tout. Lire la suite

Freja Beha : la top qui te décoiffe

21 Fév

Freja Beha par Terry Richardson pour Vogue.

Comme les collections haute couture, les tops font les modes. Arrêtons-nous une minute sur celle qui a fait oublier le brushing Jennifer Aniston (une performance !), Freja Beha.

Freja Beha est la nouvelle égérie de la campagne printemps-été 2011 de H&M. Qui ? Prononcez « Fry-ya ». Un prénom garantie de hype. A la façon de Gisele, Agyness, Doutzen ou Coco (Rocha).

Depuis l’année dernière, elle est partout : lancée par Prada (chez qui on est loin d’aimer les moches), puis repérée par Miu Miu, Balenciaga et Chanel, la Danoise a vu sa cote monter en flèche. Lire la suite