Tag Archives: Festival d’Angoulême

Bande dessinée : Angoulême fait son festival, Arsenic aussi

28 Jan

Ça ne vous aura pas échappée : le festival d’Angoulême a ouvert ses portes hier, et les refermera dimanche. Pour l’occasion, Arsenic et Petites Culottes va vous donner envie de buller.

Ici, on aime la bande dessinée : l’Executive pétasse vous a déjà proposé de passer un week-end de BD, on vous a parlé de Pluto et de Walking Dead, en lice dans la sélection officielle d’Angoulême… Et le Festival international a décidé de vous en faire voir de toutes les couleurs.

Tout d’abord en noir et blanc, avec Cerebus : High Society, une saga bien connue des amateurs, qui met en scène un oryctérope (ou cochon de terre, vivant en Afrique centrale) alcoolique, bagarreur et asocial, qui n’a qu’un seul but : devenir riche à tout prix. A l’origine, une parodie de Conan le Barbare de Barry Windsor-Smith, créée en 1977, qui a pris fin en 2004 après 6 000 pages de planches soignées, à l’intrigue ultra-construite. Lire la suite

Ce week-end, on boycotte les soldes et on lit des BD

14 Jan

Thorgal, le héros culte de Van Hamme et Rosinski.

L’adage « je consomme donc je suis » ne passera pas par vous ! Vous vous êtes serré(e) la ceinture tout l’hiver, vous vous êtes privée d’un sac cartable Comptoir des Cotonniers, d’un duffle-coat à col en fourrure Sandro et d’un tregging Maje, ça n’est pas pour réduire à néant tous vos louables efforts sous prétexte d’un rabais de 20 à 50 %. Non.

Alors que d’aucuns iront se rouler dans la fange des grands magasins, vous serez bien au chaud, soit au ciné, soit au fond de votre canapé Maisons du Monde, lovée sous votre plaid préféré, à bouquiner l’impensable : une BD.

Et pas une de ces BD pourraves qui marquent tout au plus la semaine de leur sortie. Hors de ma vue Pénélope Jolicœur et l’égotrip de celles qui refusent qu’on leur parle d’autre chose que d’elles-mêmes ! Nous, on veut du geek, on veut des tripes, du sang et des larmes.

© Blacksad, par Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido.

On commence donc par faire une razzia à la Fnac, en s’attardant au rayon mangas mais en se dirigeant d’un pas assuré vers le corner BD. Et là, on se laisse tenter par le bijou Blacksad et son ambiance rétro portée par ses génialissimes créateurs, tous deux passionnés d’animation. Blacksad est un détective privé qui résout des enquêtes dignes des meilleurs imbroglios du genre au détour de bars enfumés. Juste excellent. Lire la suite