Tag Archives: Dolce Gabbana

Vert et bordeaux : le nuancier fashion de la rentrée

5 Août

© Lanvin, Pucci

Les commentatrices des défilés automne hiver 2010-2011 sont formelles, deux nouvelles couleurs vont faire leur apparition dans nos penderies : le vert et le lie-de-vin. (Je pars du principe que personne n’a encore de vert caca d’oie et que l’ensemble des lectrices ont brûlé leurs sous-pulls bordeaux datant du collège.)

Du vert, oui…

… mais pas n’importe lequel ! On conserve nos pièces kaki à condition de les associer avec un vert anis (et on investit au passage dans un excellent fond de teint, car l’effet bonne mine risque d’être compliqué à obtenir). Cet hiver, on kiffe aussi : le vert émeraude et le vert bouteille.

La règle à respecter : On choisit invariablement des matières précieuses et travaillées, comme le tweed, la soie, les sequins ou encore le velours, l’énorme hit de la saison. Dérogation spéciale pour le kaki qui tolère le coton et le simple drap de laine, esprit militaire oblige.

@ Burberry, Diane Von Furstenberg, Marc Jacobs, Jason Wu, Monique Lhuiller, Isabel Marant, Narciso Rodriguez, Missoni.

Lie-de-vin…

… pour allure millésimée ! La mode est un éternel recommencement. Et comme cela faisait bien dix ans que l’on n’avait plus vu le bordeaux sur les podiums, il fallait bien qu’il nous revienne en pleine poire. Réjouissons-nous, la nuance lie-de-vin sera un bonheur à porter sur nos mines automnales en manque d’UV ! Lire la suite

Publicités

Lingerie fine, lingerie coquine

1 Juin

Vintage Blush, 45 €, Tallulah Love.

Puisque les people nous indiquent la voie à suivre en matière de lingerie, pourquoi ne pas nous lancer à notre tour ? Out le string ficelle qui dépasse du jean, bye le tanga sport de Calvin Klein, adieu le look Skimpies d’Eva Longoria. Cet été, de Marc Jacobs à Dolce & Gabbana, les dessous sont résolument chics !

Cabriolet, 85 €, Fifi Chachnil.

En 2010, la tendance est au glamour, jarretelles et satin à l’appui. La lingerie nous conte une histoire. À nous d’en assumer tous les rôles et d’érotiser la mise en scène !

La femme est un joyau, le sous-vêtement son écrin, et lorsqu’elle se dévoile, c’est pour la jouer fatale, un tantinet rétro.

Body Thelma, 635 €, Agent Provocateur.

Tantôt demoiselle romantique évoluant dans un boudoir, elle s’habille de lingerie fine à rubans, une fleur dans les cheveux, Tallulah Love oblige ! Lire la suite