Tag Archives: Chocolat

Adieu l’instant Nutella !

9 Jan

Et non, ce n’est pas une indigestion post-orgie gastronomique qui me motive, pas plus que les kilos pris durant les fêtes (quoique), pas non plus la peur du gras, encore moins cette fichue résolution pour 2012 qui m’encourage à manger plus de fruits et de légumes, mais simplement un doute, une sorte de scepticisme lancinant, qui m’incite finalement à dégager de la table familiale ce cher Nutella !

Pourtant, si l’on se laissait séduire par une pub parfaite, une composition simple et carrée (des noisettes, du lait…) et un goût objectivement savoureux, tout laisserait à penser qu’en début de journée, qu’on soit un enfant en pleine croissance ou une mère de famille surexcitée, ce petit shoot sucré ne peut pas constituer un terrible excès.

Jusqu’à cette rumeur, lancée par un reportage d’Arte, en 2010, au cours duquel l’office fédéral de l’environnement déclare avoir décelé dans le Nutella une forte concentration de DEHP. Le DEHP, c’est le phtalate le plus dangereux de tous, un leurre hormonal qui modifierait, entre autres vices cachés, la croissance sexuelle des enfants, l’âge de la puberté, voire le développement du fœtus lorsqu’il est ingéré par une femme enceinte !

Lire la suite

La Rolls de la gourmandise est à Paris

22 Mar

Hier, une copine est venue prendre le thé les bras chargés d’une jolie boîte blanche, ficelée avec un lien très bio-style, en coton gris, coordonné à une carte de visite.

J’ignore la carte, ouvre le paquet et découvre un papier de soie d’un jaune jonquille très chic, total raccord avec la saison et susceptible de protéger une pochette Vanessa Bruno ou un top Zadig. L’euphorie me gagne : bien parti ce tea time ! Je plonge la main et là, déception, apparaissent des… cookies !

De petits gâteaux ronds irrégulièrement calibrés, élégamment rangés sous le papier. Mais tout de même, des cookies !

J’aurais dû préciser à Nath qu’une Religieuse de chez Dalloyau ou un Plaisir de chez Lenôtre aurait tout aussi bien fait l’affaire, m’enfin les petits gâteaux sentaient bon…

Comme mon amie ne disait rien et attendait une réaction, j’ai donc plongé la main dans le paquet, d’un air extasié, faisant mine de craquer pour les biscuits dorés.

Lire la suite

Un dessert de Desperate qui épate les voisines

17 Mar

Pour les jours où l’on offre d’organiser un dîner alors que personne ne propose d’apporter un dessert. Les anniversaires où l’on est trop fauché pour laisser 30 € au pâtissier d’à côté. Et ces soirées où l’on aimerait étonner Julio avec mieux qu’un gâteau tout choco.

Pour tous ces instants et tant d’autres encore, j’ai découvert, il y a quelques semaines, le truc qui tue !

Une machine à faire, sans galère, des copeaux chocolat-praline. Un appareil rappelant étrangement le tourniquet qu’utilise ma fromagère pour réaliser les fleurs de tête-de-moine, mais en dix fois plus glam. Lire la suite