Archive | Cuisine RSS feed for this section

Meringues minute pour nuls en cuisine !

4 Oct

 

Meringues double crème.

 

Lorsque je vous ai révélé ma recette de crème glacée à la vanille de Bourbon, j’ai compris, au vu des retours enthousiastes, que je n’étais pas la seule à fondre pour ce dessert facile.

Mais le hic lorsqu’on prépare une glace ou une crème anglaise, c’est qu’on se retrouve toujours avec des blancs d’œuf dont on ne sait trop que faire.

Pourtant, quelques minutes suffisent pour transformer cet ingrédient en une pure gourmandise susceptible d’égayer la pause café, le goûter ou la fin d’un bon repas.

Allez, accordez -vous  5 minutes, et tirez le meilleur parti des ces blancs, histoire d’épater la galerie.

  • Comptez 50 g de sucre par blanc d’œuf.
  • Préchauffez le four à 100 °C (th. 3-4).
  • Dans un grand saladier, battez au fouet électrique (2-3 minutes) les blancs en neige avec une pincée de sel.
  • Quand ils sont fermes, toujours avec le batteur, incorporez progressivement le sucre. Vous obtiendrez un mélange crémeux.
  • Sur la lèchefrite* du four, posez une grande feuille de papier sulfurisé, et déposez-y des petits tas de la préparation, à l’aide d’une cuillère à soupe. Placez le tout au four pendant 40 minutes si vous aimez les meringues un peu guimauve,  une heure si vous les appréciez plus croustillantes.

Lire la suite

Häagen-Dazs invite les bambins à un atelier-dégustation à Paris !

31 Août

Il est bien connu que les journalistes ont des tas de bons plans, qu’ils sont invités partout, qu’on leur fait de nombreux cadeaux, que, non contentes de recevoir un salaire faramineux (!?), les rédactrices disposent d’avantages en nature quasi indécents.

Ben oui, c’est connu !

C’est pour cette raison (enfin, c’est ce que croyais) que j’ai été invitée par Häagen-Dazs à un goûter (gratuit bien évidemment !) pour mes filles et moi-même dans le but, pour elles, de réaliser le doudou de leur rêve en crème glacée et, pour moi, de déguster les derniers parfums à tomber du glacier.

Donc, arrivée sur place, je m’apprêtais à badiner avec une profusion de journalistes et people escortés de leur progéniture, je cherchais des yeux Laeticia  Hallyday accompagnée de Joy et Jade ou Mademoiselle Agnès et ses nièces. Mais rien de tout cela, je découvrais des familles inconnues et cools, venues, comme moi,  partager un après-midi chaleureux et gourmand avec leurs enfants.

Car, en effet, point de privilège journalistique en vue, Häagen-Dazs offre à tous ceux qui le souhaitent un atelier-création-dégustation au cours duquel tous les loulous présents réalisent une sculpture en sorbet qu’ils finiront par dévorer.

Un plan sympa, raffiné et gratuit, en 2010, ça existe !?

Lire la suite

Tendance : la folie cupcakes

4 Juin

Cupcake de Chloé S

Il est petit, rond, coloré, tendre, crémeux, sucré, et c’est devenu le meilleur ami de toutes les nanas un peu gourmandes et très girly : le cupcake est la nouvelle pâtisserie à la mode. Totalement addictif, il a envahi boutiques, magazines féminins et cuisines. Comment est-on devenues toquées de cupcakes ?

Le cupcake est régressif.

Le premier atout du cupcake : le sucre ! Avec son gâteau moelleux et son glaçage onctueux, cette petite pâtisserie allume les warnings de l’envie. Et nous fait faire un flashback gustatif en enfance. Soudain ressurgissent des souvenirs d’après-midis pâtisserie avec maman, passés à lécher la pâte crue à même la cuillère et à plonger notre index gourmand dans la casserole de chocolat fondu. Comme ses petits cousins les cookies ou les muffins, le cupcake est un véritable appel au crime pour la silhouette. C’était sans compter sur la tendance régressive : aujourd’hui, le top c’est d’afficher sa gourmandise tout en gardant une ligne de brindille (ça devient un peu compliqué pour nous, les filles). Et quand Suri, l’enfant la plus tendance de la planète, s’en lèche les babines, on oublie définitivement les calories, et dans la rue, on arbore fièrement ce petit accessoire si girly, en mode « oui je suis une fille qui se fait plaisir, et je vous emmerde ».

Le cupcake est vintage.

Il est en effet l’emblème de la femme au foyer américaine des années 60, type Madame Cunningham de Happy Days et Kitty Foreman de That 70’s Show. Lire la suite

Glace vanille légère, osez fondre de plaisir

19 Mar

La recette

 

J’adore la glace vanille, celle qui dégage une odeur de gousse véritable, celle aux graines qui craquent légèrement sous la dent, celle crémeuse qui fond lentement sur la langue. 

Celle qui ne contient ni arômes, ni colorant, ni polysaccharide, ni huile de palme et pas plus de polydextrose,  gomme guar ou lécithine de soja. 

Celle qu’on nous fait payer à prix d’or chez Hédiard 22 euros le litre, Lenôtre 24euros et, pire, 26 euros chez Daloyau ! 

Bref, celle dont je ne me délecte pas assez souvent ! 

Voyant ma mine déconfite lors de la dégustation d’une crème glacée de grande distribution (sa composition n’y était pas étrangère non plus), mon amie Cécile m’a planté sa sorbetière entre les mains en me défiant : « Cesse de critiquer, il est temps de t’y mettre ! » 

La semaine suivante, après une dizaine de tentatives et des litres de glace vanille engloutis, je suis parvenue à trouver l’équilibre idéal entre saveur et bon sens calorique. Depuis, la sorbetière de Cécile n’a toujours pas quitté ma cuisine et plus un dîner ne se clôture sans un de mes délices glacés. Lire la suite

Un goûter presque parfait

22 Fév

Copyright : Casterman

Lorsque j’étais enfant, un fermier apportait le lait frais à la porte de la maison. Nous le faisions bouillir et récoltions, jour après jour, la précieuse crème destinée à confectionner de succulents petits gâteaux vite prêts.

Aujourd’hui,  pour pouvoir proposer à mes filles ce goûter aux parfums d’enfance,  j’ai eu l’idée d’adapter la recette de mon passé en utilisant de la crème fraîche épaisse AOC à l’ancienne, type Isigny.

Voici comment procéder :

  1. Vous aurez besoin de sucre, de farine et d’un pot de crème fraîche. Lire la suite