(#Friendly Hollande)* Conseils pour parler English sans bourder

11 Nov

Publicité tchèque pour Belecole (cours de langues) – Havas Prague @lexiophiles.com

Le 7 novembre 2012, un tweet du président de la République française a provoqué un fou rire dans les rédactions et ambassades du monde entier. Adressé à Barack Obama à l’occasion de sa fraîche réélection, le tweet accompagnait sa lettre officielle de félicitations signée « Friendly, François Hollande »*.

C’est donc officiel, le locataire de l’Élysée ne baragouine pas un mot d’anglais. Pas plus que le précédent – Sarko avait accueilli Hillary Clinton à Paris sous une pluie battante avec un « Sorry for the time » inoubliable.

@cartoonstock

On a les ambassadeurs qu’on mérite. C’est connu, les Français sont nuls en anglais. Voici donc un petit rappel sur les faux amis histoire d’éviter les quiproquos :

***

Ah tiens, d’ailleurs

A quid pro quo = une contrepartie. Pas un malentendu. Sauf si on vous offre des vacances supplémentaires quand vous demandez une augmentation, là, c’est les deux.

Greyish anatomy

En anglais, cervical = du col de l’utérus (cervix). Conseil : après 18 heures d’avion, dire simplement : « my neck hurts », point.

L’air con 

Bon à savoir, a con = un escroc, un repris de justice. Un ex-con n’est donc pas un pauvre type qui s’est amélioré mais un ancien taulard. Pour interpeller un con, dites plutôt bloody idiot ou jerk. Sauf si le gars est aussi une petite frappe, auquel cas, courage, fuyez.

In vino veritas

Burgundy = la couleur bordeaux et/ou la région Bourgogne.

Au final, on s’accorde tous sur le fait qu’un rouge foncé s’apparente à la couleur du vin. Juste, les Londoniens portent des pulls bourgogne, les Français des pulls bordeaux.

@rishikajain.com

L’actu, la vraie

En anglais, actual = vrai, véritable ; actuality = réalité, réalisme.

À retenir car les anglo-saxons utilisent actual et ses dérivés à longueur de temps. Pour s’en souvenir, pensez au film Love Actually – pas l’amourette du jour, non, l’Amour, le vrai. À part ça, pour se référer à l’actu, on dit topical.

Non, pas tropical. « To-pi-cal », j’ai dit.

Logique

En anglais, sensible = raisonnable. Si on veut dire « sensible », c’est sensitive. On croit à tord que les deux adjectif sont si différents qu’il y a zéro risque de contresens… Pas vrai :

I am very sensible to the weather = même quand il pleut, je garde le moral (et non pas « dès qu’il pleut, je déprime » – ce que je voulais dire, actually).

@fanpop.com

Des bonnes choses

En anglais, to abuse = maltraiter.

Attention, terme très, très péjoratif comparé à son cousin français. Surtout, bien garder ça en mémoire, si vous dites « you abuse » à quelqu’un, même en rigolant, il risque d’appeler son avocat pour préparer sa défense.

Le mot de la fin

En anglais, eventually = enfin, en fin de compte
Éventuellement = maybe, perhaps

Attention, faux ami propice aux pires méprises. Si on vous propose un concert revival des Spice Girls et que, poliment, vous répondez « eventually » (= moi vivante jamais), votre interlocuteur comprendra que ça fait un bail que vous attendiez ça.

***

@coloribus

*Traduction : signé « Le gentil François Hollande » ou en argot local : « Flamby ».

Promulgué par l’Altesse mondialiste

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :