Avis aux trentenaires nostalgiques

7 Juin

« Le 16e siècle. Des quatre coins de l’Europe, de gigantesques voiliers partent à la conquête du Nouveau Monde. À bord de ces navires, des hommes avides de rêves, d’aventure et d’espace, à la recherche de fortune. Qui n’a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes ou d’une richesse soudaine qui se conquerrait au détour d’un chemin de la Cordillère des Andes ? Qui n’a jamais souhaité voir le soleil souverain guider ses pas, au cœur du pays Inca, vers la richesse et l’histoire des Mystérieuses Cités d’Or ! »

Que ceux qui n’ont pas commencé à chanter instantanément après avoir lu ces lignes quittent ce blog. En effet, après avoir vibré au rythme des aventures d’Esteban, Zia, Tao (Les Cités d’oooooor) durant leur enfance dans Récré A2, après avoir rêvé grâce aux minidocumentaires sur les civilisations précolombiennes diffusés à la suite de chaque épisode, et après avoir acheté l’intégrale en DVD dans l’espoir de montrer cette série cultissime à leurs (futurs) enfants, les trentenaires vont bientôt pouvoir découvrir la suite. Oui, car il y a une suite ! Annoncée depuis plus de deux ans, elle débarquera enfin en septembre sur TF1, dans TFou. Heureux bambins d’aujourd’hui !

À l’origine, ce dessin animé est une adaptation du roman de Scott O’Dell, La Route de l’or (The King’s Fifth), créée par Bernard Deyriès et Jean Chalopin. Qui sont loin d’être des inconnus puisque c’est également à eux que l’on doit Ulysse 31, Inspecteur Gadget, MASK, Jayce et les conquérants de la lumière ou Les Minipouss (soupir de grosse nostalgie). À la réalisation, on retrouvait alors Hisayuki Toriumi, une star japonaise de l’anime, connu en France pour Judo Boy ou Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson. Bref, des pointures des années 80 pour les enfants que nous étions. Pour résumer, Esteban, Tao, Zia, Pichu le perroquet, Mendoza, Sancho et Pedro partaient en Amérique du Sud à la recherche d’une cité construite entièrement en or, et les 39 épisodes d’alors se terminaient sur leur découverte. Mais évidemment, la légende veut qu’il y ait sept cités. Nos héros vont donc repartir en quête des six restantes. Logique ! Et c’est lors du Festival international d’animation d’Annecy que le trailer tant attendu a été présenté. Attention, frissons…

Dépeint par l’intégriste culturelle

Publicités

Une Réponse to “Avis aux trentenaires nostalgiques”

  1. martine 7 juin 2012 à 14:38 #

    ça sent le vécu !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :