Le bar à sieste, c’est pour qui ?

4 Nov

Depuis environ un mois, il n’a échappé à personne que le premier bar à sieste de France s’est ouvert en plein cœur de Paris. Un espace de relaxation dans lequel on dort quinze minutes, moyennant 12 €. Pour le prix, vous vous retrouvez allongé dans une micro-chambre dotée d’un lit chauffant, couverture et casque de musique douce à l’appui.

Mais cette pause dodo, qui en profite ?

Toi qui me lit caché derrière ton ordi ? Certes, il t’est arrivé d’avoir un gros coup de pompe après le déjeuner, ou de rêver de pouvoir t’allonger dans un coin cosy plutôt que de rester collé au PC. Toi qui as dû, au moins une fois, t’éclipser dans les toilettes de la boîte histoire de « respirer », et t’offrir une pause inespérée.

Ne serais-tu pas parfois prêt à vendre ton âme au diable pour dix minutes de répit ? Mais pas au point de disparaître. Car si ton boss te voit faire, c’est bien plus de quinze minutes de tranquillité que tu va récolter.

Le bar à sieste, c’est peut-être pour la mère de famille, cette femme qui, épuisée par sa marmaille, les lâche enfin à la garderie. Après des semaines de négociation pour avoir une place, elle a enfin une après-midi pour s’acheter trois fringues, voir d’autres desperate housewives ou même ranger, oui, ranger tranquille.

Peut-être elle...

Mais vu le prix de la halte-garderie, pourquoi irait-elle pioncer payant en plein cœur de Paris alors qu’elle peut enfin le faire chez elle, dans le silence et gratis ?

Le bar à sieste, c’est certainement pour la shoppeuse addict ! Cette nana qui court toute la journée, entre manucure, soldes chez Vanessa Bruno, expo, thé chez Ladurée et virée au Bon Marché, elle est tellement épuisée qu’il lui faut bien quinze minutes de sieste pour récupérer ! Ah mais non, car l’acheteuse compulsive, pour 12 €, peut encore shopper un super vernis chez O.P.I ! Alors pas question de roupiller.

Quinze minutes de pause, ça vous fait rêver ?

Est-ce pour le businessman ? A priori non, car la petite sieste, il la fait, lui, dans son bureau ou à l’arrière de la Volvo. Le touriste ? Il paye déjà une chambre d’hôtel, pourquoi raquer pour une deuxième ?

Le commercial ? Crise oblige, il a plutôt tendance à s’agiter plutôt que de se prélasser.

Moi ? Non, car quinze minutes, c’est pile le temps qu’il me faut pour m’endormir, et pas question qu’on vienne me déranger une fois que j’y suis arrivée !

Alors cette fichue sieste, qui la fait ?

ZZZ Zen, bar à sieste : 29, passage Choiseul, Paris 2. Tél. : 01 71 60 81 55. M° Quatre-Septembre.

Concocté par la Serial mother

Publicités

6 Réponses to “Le bar à sieste, c’est pour qui ?”

  1. Colinette 4 novembre 2011 à 11:29 #

    Bon concept, mais pareil 15 minutes ? C’est à peine la moitié de ce que je mets pour m’endormir

  2. Alice 4 novembre 2011 à 12:22 #

    Très bonne la question ! Et la réponse aussi ! 🙂

  3. laviereveedunefee 4 novembre 2011 à 14:14 #

    Normalement 15 minutes de sieste c’est le temps idéal pour récupérer entre midi et deux, mais effectivement on ne compte pas le temps d’endormissement. Et franchement à 12€ le quart d’heure, je préfère encore faire une pause dans les toilettes du bureau.

  4. Robertata 5 novembre 2011 à 13:33 #

    Le vrai concept c’est le taxi-sieste, le lit qui roule quoi.
    Déjà parce que dormir en roulant c’est quand même le pied (mon fantasme mais ça n’engage que moi) et en plus tu joins l’utile à l’agréable – que tu sois une shoppeuse addict ou un businessman tu gagnes du temps en dormant!

    • eric froger 6 novembre 2011 à 11:21 #

      Robertata a refoulé probablement le temps passé au berceau ou plus exactement en poussette et avec l’âge effectivement il faut opter pour un autre transport …oui pour le « taxi-sieste »…pourquoi pas …je pencherais plutôt pour « la carriole » …qu’est ce qu’on ne ferait pas pour poursuivre le double plaisir du sommeil-repos et le monde des rêves si rassurant…mais pas en formule express de 15 minutes…merci à la serial mother pour l’info…pourquoi ne pas testé in situ le service …par contre il n’est pas précisé si la « maison accepte que l’on ait un doudou…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bien hamacalement ! « Arsenic et Petites Culottes - 10 novembre 2011

    […] nov Après le bar à sieste de la Serial mother, voici le bon plan alternatif de l’Altesse mondialiste : le […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :