Le couronnement de « Game of Thrones »

20 Sep

Dimanche soir, la cérémonie des Emmy Awards a récompensé à tour de bras Mad Men et Modern Family. Pas de vraie surprise. Mais un événement a attiré mon attention : le sacre de Game of Thrones, prix du meilleur second rôle masculin dans une série dramatique pour Peter Dinklage et une ribambelle de nominations – treize au total. Rois, chevaliers, guerres, trahisons, dragons : les cordes usées de l’heroic fantasy auraient eu raison de l’establishment ?


Si la série fonctionne auprès des professionnels, elle cartonne surtout chez les amateurs du genre (qui la surnomme « GoT »). Les fans ont souvent déjà lu la saga de George R.R. Martin et veillent toutes les annonces faites sur le casting de la saison 2 : Neil Marshall (réalisateur de The Descent) va diriger un épisode, l’acteur Lucien Msamati rejoint le casting dans le rôle du pirate Salladhor Saan, Oom Chaplin (petite-fille de) jouera Jeyne… Yeah ! Les groupies sont à donf.

Oyez, oyez ! A l’origine, c’est donc une épopée littéraire, Le Trône de fer (ou A Song of Ice and Fire en V.O.), déjà récompensée par plusieurs prix, commencée en 1996 et pas encore terminée à ce jour, qui devrait comprendre au total sept tomes. L’histoire est celle d’un bon cru made in dark fantasy façon Tolkien : un royaume, celui des Sept Couronnes, divisé en sept maisons et territoires, et dirigé par un roi. Une terre protégée par un Mur au-delà duquel vivent les peuplades sauvages et autres créatures. Dans ce monde qui vient de voir l’extinction des dragons et de la magie, et dont les saisons sont complètement déréglées (été et hivers peuvent durer plusieurs années ou une vie entière), la survie des hommes tient aux manigances pour le pouvoir. Un scénario rêvé pour un jeu de rôle et un jeu vidéo, mais surtout pour la télévision américaine.

La réussite de la série, réalisée par David Benioff, D.B. Weiss, Bryan Cogman, Jane Espenson et George R.R. Martin lui-même, et diffusée par la chaîne HBO (dont on va arrêter de vanter la créativité et l’audace, mais quand même…), tient dans une galerie de personnages bien ancrés dans le sol, réalistes à souhait, cheveux gras et sang sur les mains en prime. Le casting réunit de grands acteurs et surtout des vraies gueules : Peter Dinklage (l’acteur de The Station Agent, délicieux film indé) en nain dépravé, Sean Bean en Main du roi intégrissime (le Boromir du Seigneur des Anneaux, entre autres), Emilia Clarke en amazone toute en blondeur, Lena Headey en reine incestueuse et empoisonneuse… Rajoutez à ça de la consanguinité, du mensonge, des poignards dans le dos, de sombres forêts, la menace d’une guerre, un monde magique tapi dans l’ombre, des décors grandioses, et surtout un souffle épique dévastateur, et vous voilà prêts à plonger dans ce qui est l’une des plus belles séries du moment.

Dépeint par l’intégriste culturelle

Publicités

3 Réponses to “Le couronnement de « Game of Thrones »”

Trackbacks/Pingbacks

  1. The Artist : quand ton silence est d’or « Arsenic et Petites Culottes - 18 janvier 2012

    […] présenti, aussi les lecteurs d’Arsenic n’étaient pas surpris de voir Games of Thrones sortir du lot ou encore Michelle Williams récompensée (Meilleure actrice) pour ses […]

  2. Game of Thrones 2 : qui veut jouer ? « Arsenic et Petites Culottes - 2 avril 2012

    […] série de dark fantasy phénomène, pas de panique, notre Intégriste culturelle vous a dépeint ici son univers mystérieux. Et rendez-vous sur le site d’HBO pour retrouver les sept premiers […]

  3. Quoi mater en attendant Game of Thrones 3 | Arsenic et Petites Culottes - 27 mars 2013

    […] le reste, on retrouve les intrigues qui ont secoué les saisons 1 et 2, les luttes de clans et l’univers féérique de Westeros. Les Starks, plus dark et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :