Partir au vert… loin de ses semblables

20 Juin

Au revoir le bitume, bonjour la chlorophylle.

L’île de Ré ? Surpeuplée de Parisiens. Ibiza ? Non, merci bien. Cet été, c’est décidé, on voyage autrement. Si comme moi vous rêvez de contrées inexplorées, ou tout simplement de croiser autre chose qu’un Anglais tout bourré, un Allemand en tongs-chaussettes ou un Français sifflant son pastaga, voici deux adresses pour ne pas faire comme toute le monde.

© Punta Mona - Costa Rica

L’écolodge au Costa Rica

Vous en avez toujours rêver, donc n’hésitez plus. Après avoir atterri à San José, direction le cœur de la jungle. Punta Mona, ses réserves botaniques et son cadre tropical s’offrent à vous. Au menu, dépaysement garanti. Là-bas, on éteint son Blackberry, et on fait la grève de l’Internet (ou presque). C’est que cet hôtel pas comme les autres s’inscrit dans une démarche ultra-écologique. Repas bio – et principalement végétariens -, énergies renouvelables, vie en communauté : tout ce qui est consommé à Punta Mona est produit sur place. D’ailleurs, la plupart des visiteurs viennent y travailler en tant que « fermier écolo », le temps d’un séjour, ou approfondir leur connaissance en herbologie. Attention, l’établissement, tenu par un couple de Nord-Américains, a vocation à « éduquer » la jeunesse et reçoit donc parfois des groupes d’étudiants. Autant vous dire que, si vous n’y êtes pas en même temps qu’eux, c’est le paradis pour tous ceux qui ne rechignent pas à amener leurs propres draps et un shampoing biodégradable sur leur lieu de vacances. Un bon moyen de compenser l’empreinte carbone laissée par votre voyage en avion. (Bémol : j’ai cru voir la photo d’un groupe de prière New Age sur leur site, ça sent donc un peu le Ricain illuminé. Athées militants s’abstenir, donc.)

© Treehotel, en Suède.

La tête dans les étoiles et le reste du corps dans les arbres suédois

« Et toi, tu pars où cet été ? — Dans une chambre d’hôtel suspendue à un conifère centenaire, en Suède, pourquoi ? » Et si cet été c’était juste vous, votre moitié et le bruissement du vent mêlé au chant des oiseaux ? Treehotel est une petite merveille architecturale. Loin de se résumer à une dizaine de tentes Quechua disséminées en haut des cimes, l’hôtel compte sept îlots reliés par des passerelles en bois. Bref, dans votre îlot à vous, conceptualisé dans le plus pur style scandinave, vous êtes seuls. Au programme : treks dans les montagnes, VTT, kayak, équitation, balades nocturnes et pêche à la ligne. Mykonos attendra. Bref, pour ceux qui en veulent vraiment : les prix sont annoncés en couronnes…

Infligé par l’Executive pétasse

Suivez-la sur Twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :