On ne tue plus les poissons, on les exploite !

12 Mai

Depuis quelques temps, le produit de la pêche est devenu le mets à proscrire de nos assiettes. En effet, les poissons qui ne sont pas gavés de mercure, merci la pollution, sont en voie d’extinction grâce à la surconsommation.

Pourtant jusqu’à présent, cet aliment avait toujours été l’allié de notre santé : bourré de fer, phosphore, zinc et cuivre, peu calorique donc idéal lors d’un régime, le poisson était le plat bonne conscience de toute une famille.

Aujourd’hui, même si on en mange de moins en moins, la bêbête à branchies dispose toujours d’un bon capital sympathie. Aussi, à défaut de pouvoir la déguster, certains Français ont cherché comment l’exploiter sans la détruire. C’est après avoir observé les méthodes des spa asiatiques que certains de nos compatriotes ont décidé de s’attaquer à la « Fish Therapy » !

Depuis l’hiver dernier, un institut de beauté parisien propose ainsi plusieurs soins des pieds prodigués par des Garra Rufas. Ces poissons-docteurs utilisés en Turquie pour soigner certaines maladies de la peau, telle que le psoriasis, opèrent un véritable miracle sur la corne de nos talons.

Dans les faits, confortablement assis dans un fauteuil cosy, une esthéticienne vous désinfecte le bas des jambes, avant de vous les glisser dans un aquarium où frétillent des dizaines de nageoires. Aussitôt, les bestioles se ruent sur vos pieds et les bécotent de tous côtés. Durant 20 minutes, elles sont insatiables et aspirent la moindre peau morte, même celle planquée entre les orteils.

Si l’on ferme les yeux, on peut s’imaginer dans un jacuzzi où des millions de bulles vous masseraient les chevilles. Étrangement, l’instant est relaxant, caressant et même intéressant. Eh oui, je ne me suis pas lassée de regarder ces petits poissons bosser, tandis que je savourais mon thé, tout en les rêvant façon friture-frites ou moins calorique en mini sushis !

Mais je renoncerai à manger mes nouveaux amis malgré ma solidarité pour leurs cousins de Fukushima, dont chaque maki radioactif dégluti peut sauver un emploi !

A l’issue du soin, mes petons étaient plus doux que les fesses d’un bébé et j’étais  totalement reposée. Quel joli pied de nez à la cuisine : les poissons sont redevenus nos alliés santé alors qu’il n’est même plus besoin d’y goûter !

Fish Pédicure au Rufa Fish Spa : 3, rue des Fossés Saint-Jacques, 75005 Paris. Tél. : 01 43 29 41 36. A partir de 35 €.

Concocté par la Serial mother

Publicités

Une Réponse to “On ne tue plus les poissons, on les exploite !”

  1. Ceriat 12 mai 2011 à 17:36 #

    C’est l’avenir de la beauté, bientôt on n’utilisera plus de botulique mais des animaux vivants pour retirer les rides. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :