10 raisons de penser que tu as besoin de vacances

27 Avr

© Hausstaubmilbe

Chaque année, à la même période, la sentence tombe tel le couperet sur la nuque de Louis Capet : ton corps réclame, non, exige des vacances. Nous sortons d’un week-end ensoleillé de trois longues et heureuses journées, et on s’y serait cru. Entre la fin avril et le début du joli mois de mai, impossible de penser à autre chose qu’à quelques semaines en mode off. Certains signes permettent même de voir le phénomène de manque arriver. En voici une petite liste, non exhaustive, que je vous laisse le soin de compléter.

Et tu sais que tu as besoin de vacances quand :

  • Tes pieds, confinés ses six derniers mois dans tes godillots de fortune, sont tout pourris : tu cours dévaliser la pharmacie pour redonner un aspect humain à tes ongles (tout mous), tes talons (orangeâtres) et tes orteils (qui ressemblent à des saucisses-cocktail qu’on aurait oubliées sur le feu). Au fond, tu as juste besoin de marcher pieds nus dans le sable/l’herbe/un torrent.
  • Tu angoisses le dimanche soir… tu déprimes le lundi, tu te saoules le mardi pour oublier, tu cuves le mercredi et tu renais le jeudi soir : « Plus qu’un jour à tirer et c’est le week-end. » Bref, tu n’es absolument plus corporate, mais qui peut te jeter la pierre, hein ?
  • Un mec a vomi dans le métro ce matin.

© Elliott Smith

  • En moins de six jours, tu viens de t’abonner aux newsletters de Travelzoo, Opodo, Voyage Privé, le Guide du Routard, le Club Méditerranée (là, tu vas loin quand même), et tu passes désormais 20 % de ton temps de travail (on a compté) à décortiquer toute cette belle prose.
  • Tu en viens à envier, à tort, ta copine Jacqueline qui a décidé de prendre un congé parental de longue durée. Sache quand même que Jacqueline, elle, n’a plus de vacances. Jamais.
  • Tu as fait un malaise vagal à ton cours de tai-chi.
  • Tu pratiques désormais le binge drinking : quand tu sors, tu ingères un maximum d’alcool en un temps record de peur de te coucher trop tard.
  • Tes collègues Sandrine et Xavier ont fait un burn-out à trois jours d’intervalle.
  • Tes parents ne te comprennent plus tant tu t’exprimes en « propal », « incentive » et « fusac » pour parler de ta liste de courses.
  • Dans Closer, la semaine dernière, tu as lu que la crème anti-hémorroïdes venait à bout des cernes les plus coriaces. Celles qui trônent sous tes yeux sont des abysses et tu envisages sérieusement de les recouvrir de préparation H.

Alors, vous voyez une meilleure raison de vous offrir un aller simple pour nowhere ?

Infligé par l’Executive pétasse

Publicités

7 Réponses to “10 raisons de penser que tu as besoin de vacances”

  1. Ceriat 27 avril 2011 à 11:33 #

    Heureusement, l’été n’est plus si loin…

  2. Flora 1 mai 2011 à 18:00 #

    Ah, j’ai presque tous les symptômes… Quel dommage que je doive ronger mon frein (pas les ongles… pas encore…?!)

  3. Sarah 4 mai 2011 à 15:51 #

    A force de t’enfiler des Mac Dal le midi devant ton ordi faute de temps, ta peau n’a plus rien à envier à celle d’Amy Winehouse période Blake Fielder Civil

  4. Sarah 4 mai 2011 à 16:16 #

    Tu files te planquer dans les toilettes de la boîte pour piquer un petit som incognito. Et tant qu’à dormir, tu préférerais être dans ton lit/sur une plage/dans un champ, plutôt que dans un endroit qui sent la pisse.

  5. L'Executive pétasse 4 mai 2011 à 19:52 #

    @Sarah : LOL !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ta gueule, Murphy. « Arsenic et Petites Culottes - 17 mai 2011

    […] un horoscope épouvantable (les astres sont contre toi). Tu travailles trop, tu as sans doute besoin de vacances, donc tu dors mal, donc tu es mal réveillée (soit 86% de chance de lâcher ta tartine). Et pour […]

  2. 10 trucs pour tenir le coup jusqu’aux vacances « Arsenic et Petites Culottes - 29 juin 2011

    […] (décamper le plus loin possible ) alors que tu ne pars pas de sitôt, lis la suite. Grâce au quiz de l’Executive pétasse, on sait désormais qu’à bosser en période estivale le burn-out nous pend au nez. Mais […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :