Un dessert de Desperate qui épate les voisines

17 Mar

Pour les jours où l’on offre d’organiser un dîner alors que personne ne propose d’apporter un dessert. Les anniversaires où l’on est trop fauché pour laisser 30 € au pâtissier d’à côté. Et ces soirées où l’on aimerait étonner Julio avec mieux qu’un gâteau tout choco.

Pour tous ces instants et tant d’autres encore, j’ai découvert, il y a quelques semaines, le truc qui tue !

Une machine à faire, sans galère, des copeaux chocolat-praline. Un appareil rappelant étrangement le tourniquet qu’utilise ma fromagère pour réaliser les fleurs de tête-de-moine, mais en dix fois plus glam.

Le principe : Sur un carrousel, je place une sorte de palais (chocolat noir, praliné, lait…) et j’actionne la manivelle pour créer une montagne de copeaux légers.

L’objectif : Transformer un gâteau basique, une glace, un soufflé en véritable œuvre d’art. En décorant mes entremets d’une tonne d’éclats, exactement comme le ferait un pro, je passe pour une reine de la pâtisserie, quel kif ! Saupoudré d’un nuage de sucre glace ou de poudre de cacao, c’est juste beau et excellent.

Mon amie Mathilde offre ces fleurettes au café, c’est une idée… En ce qui me concerne, nulle question que je révèle à mes convives la facilité avec laquelle je réalise mes sublimes desserts.

J’avais trouvé cette petite machine dans une boutique à Paris, mais depuis, je l’ai vue en ligne.

Amies de Bree Van De Kamp, c’est cadeau !

Concocté par la Serial mother

Publicités

4 Réponses to “Un dessert de Desperate qui épate les voisines”

  1. Lindsey 17 mars 2011 à 14:48 #

    J’ai le même! Il est extraordinaire.

  2. VAL 18 mars 2011 à 17:31 #

    Ma mère m’avait trouvé ça en Suisse, avec la « tome » de choco qui allait avec, c’est top! …je suis ravie de découvrir que je suis tendance 🙂

  3. math 20 mars 2011 à 21:16 #

    Trop génial ce truc ! ça impressionne ses invités ! Bonne idée cadeau pas chère, Vous pouvez les trouver dans la boutique « un dimanche à Paris », 6è arrondissement ou à Colombes, boutique au 143 rue Moslard.
    bonne dégustation !

  4. La serial mother 21 mars 2011 à 09:56 #

    Merci math pour l’info ! Je ne connaissais pas « Un Dimanche à Paris », un véritable concept store, précieux pour les chocolate-addicts dont je fais partie.

    En voici le lien : http://www.un-dimanche-a-paris.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :