Michael Jackson n’est pas encore mort !

14 Fév

Ca y est, la justice américaine vient d’autoriser la retransmission télé du procès de Conrad Murray, toubib du roi de la pop. A partir du 24 mars prochain, on devrait en prendre pour notre grade de témoignages tragiques, pseudo-scoops et infos larmoyantes concernant le cadet des Jackson Five.

C’est étonnant à quel point les chapitres de la vie de Michael nous rappellent les albums de Martine, on aura reconnu dans les meilleurs tomes : « Michael Petit Papa », « Michael au parc d’attractions » ou « Michael se déguise « . A cette différence près que  Marlier et Delahaye n’avaient pas osé « Martine et la chirurgie esthétique » ou « Martine se shoote aux amphétamines ».

L’album qui devrait clore, en théorie, les aventures du chanteur pourrait donc s’intituler « Michael et le médecin pourri ». Enfin… pourri si l’on en croit les tabloïds américains qui cherchent à tout prix un responsable dans la mort du chanteur désormais canonisé par une presse qui l’avait précédemment massacré.

Si on la joue façon Cluedo, la conclusion de la vie de la star serait la suivante : le docteur Murray a tué l’artiste dans la chambre avec le Propofol. Point barre, l’affaire est pliée.

Si seulement …

Parce qu’on était bien, depuis quelques mois. Pas loin de deux ans après la mort de Michael, les radios commençaient à abandonner le rabâchage de Beat it ou The Girl is Mine, et on pouvait avouer, enfin,  sans se faire fusiller du regard, que cet artiste-là, nous on ne l’aimait pas !

Enfant, j’étais adepte de Prince et Madonna, mais détestais le son Jackson. Et fallait assumer en cour de récré. Parce que les eighties était la grande époque de Michael, celle où les tubes s’enchaînaient, où Thriller chauffait la place de Bad lui-même suplanté par Dangerous. Mais au gré des délires chirurgicaux, accusations scandaleuses et procès divers, on a fini par moins entendre le son de la pop et plus celui des scandales et rumeurs sordides.

Apparition "surprise" du sein de Janet lors du Super Ball.

On se souvient notamment de ce nourrisson porté dans le vide par un Michael euphorique que la presse surnomme alors Wacko Jacko (Jackson le dingue). Entre les présomptions de pédophilie de l’un, le sein dévoilé de Janet, ou les liftings de Jermaine, les radios finissent par en oublier la musique de la fameuse fratrie.

Puis patatra ! L’ex-black désormais albâtre se meurt, et la planète s’unit d’un seul chœur pour crier au génie. Il ne se passe pas cinq minutes sans que retentisse un tube de l’artiste.

Le soir des obsèques du King of Pop, je rentre à la maison et découvre, sidérée, mes filles et la baby-sitter en larmes devant la télé ! Faudrait m’expliquer comment elles peuvent être endeuillées d’un type dont elles n’avaient jamais entendu parler !

Prince Michael Jr et Blanket incognito !

En quelques images, la lame de fond Moonwalk s’est emparée de mon home. Par cette mort, la déferlante Jackson renaît de ses cendres. Aujourd’hui, le calme semblait revenu, mais avec le procès, la tempête médiatique et phonique va reprendre son rythme hystérique !

Quelle guigne ! A défaut d’avoir réussi son coup en dormant dans un caisson à oxygène, les frasques de Michael Jackson ont réussi, tout de même, à le rendre immortel !

Concocté par la Serial mother

Publicités

Une Réponse to “Michael Jackson n’est pas encore mort !”

  1. assurance obseques moins chere 7 novembre 2012 à 16:57 #

    pour certaines personnes malgré ses obsèques il est vivant et se cache quelque part dans un trou. pourquoi tant d’aveuglement pour un chanteur??

    Bénédicte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :