Neige : et si on pensait un peu aux autres !

20 Déc

Après nos nombreux conseils pour aller alimenter les caisses des grands magasins et gâter vos proches, que ce soit sur Internet ou dans les boutiques. Après avoir tous pesté contre la neige et le froid qui paralysent les transports ou nous clouent au fond de nos lits avec 39 de fièvre. J’ai décidé, cul-cul la praline comme je suis, de parler d’humanisme et d’altruisme.

Vu cette semaine dans le métro. Deux gus habillés en costume, chapeau de père Noël sur la tête, qui expliquent à l’assemblée, absorbée dans tout et rien, leur situation de traders mis à la rue par la crise. Musique de Hot Stuff en fond, ils commencent une timide chorégraphie synchronisée. La veste tombe, la cravate, la chemise… Et chlac ! le pantalon est arraché. Cris dans l’assemblée, puis énormes éclats de rires. Les pièces de monnaie pleuvent. Et les usagers sortent de la rame au compte-goutte, le sourire aux lèvres : en voilà qui ont éclairé notre journée et qui ont, au passage, raflé le pactole. Récit de cet épisode cocasse dans la rédac. Et là j’apprends que ces deux jeunes hommes sont en fait deux créatifs qui font ça pour s’amuser. Je regarde dehors, il gèle. Cynisme, quand tu nous tiens…

Naïve comme je suis, je suis prête à croire (et je veux croire) que le duo réalise un « happening » qui lui permet tout de même de gonfler des revenus inconséquents, qu’ils sont forcément intermittents du spectacle, donc précaires.

Car si certains n’ont pas la force de faire un strip-tease, ni même d’avoir de l’humour quand ils font la manche, ils n’en ont pas pour autant moins besoin de manger et d’aller se réchauffer quelque part.

L'abbé Pierre.

Le 22 janvier, ça fera quatre ans qu’il est mort. Et pourtant sa fondation lutte toujours contre le froid. Alors pour les employés qui vont au bureau tous les jours, la fondation Abbé Pierre donne les moyens d’agir, grâce à une loi qui date du 3 décembre 2008 et qui lui permet de recevoir des titres restaurant (chèques déjeuner, tickets restaurant, chèques de table ou chèques restaurant) de la part des salariés. Jusqu’au 19 février, offrez donc un ou deux chèques déjeuners à la structure, qui les transformera en nourriture et vêtements chauds pour des familles démunies et des sans-abris. Sur leur site, vous pouvez même télécharger l’affiche de l’opération pour l’imprimer et l’accrocher dans votre entreprise.

Rien ne vous empêche également de faire un don aux Enfants de Don Quichotte, de devenir bénévole aux Restos du Cœur, qui ont lancé leur 26e campagne d’hiver le 29 novembre, ou de mettre un peu de monnaie de côté pour donner à ceux qui prennent leur courage à deux mains pour faire la quête dans le métro.

Soyez solidaires : les SDF, comme vous, ont une dent contre la neige.

Fondation Abbé Pierre : www.fondation-abbe-pierre.fr. Profil Facebook ici.

Restos du Cœur : www.restosducoeur.org. Profil Facebook ici.

Les Enfants de Don Quichotte : lesenfantsdedonquichotte.com. Profil Facebook ici.

Dépeint par l’intégriste culturelle

Publicités

Une Réponse to “Neige : et si on pensait un peu aux autres !”

  1. c.dan 20 décembre 2010 à 16:33 #

    T’a rien de cul cul la praline,t’ as juste un coeur en bonne état de marche c tout!bisou!à tous ceux qui lirons cet article : »faites tourner »!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :