La pensée positive de la rentrée

26 Août

Le mois d’août se termine et avec lui les vacances d’été. Mais non, ce n’est pas une raison pour déprimer ! C’est même une très bonne nouvelle, quand on y réfléchit. La rentrée peut être le moment idéal pour prendre de bonnes résolutions et voir la vie en rose. Voici nos 10 commandements pour devenir la working girl la plus cool de l’année.

1.  Les vacances tu prolongeras.

S’il y a bien une erreur à éviter, c’est celle-ci : se mettre en mode « je suis dégoûtée » dès le 1er septembre. Alors on continue sur sa lancée positive de l’été. Les blouses légères et fleuries sont toujours d’actualité. Le sac en osier ou en tissu toujours à l’épaule, pour nous rappeler le temps pas si lointain de la plage ou des champs baignés de soleil. On continue à mettre son huile estivale pleine de jolies paillettes ou parfumée au monoï. On garde aux pieds ses spartiates. On a recours aux bons et loyaux services d’un autobronzant (et si on est rentrée depuis la mi-juillet, on peut même repasser par la case douche autobronzante). On prend un verre en fin de journée en terrasse. On garde les lunettes de soleil dans le sac… Après tout, l’été indien nous tend les bras.

2.  Du sport tu feras.

C’est le moment ou jamais de se motiver pour faire un sport. À vous de choisir la discipline qui vous convient en fonction de votre personnalité, des zones à cibler, de votre emploi du temps et de vos envies. La natation pour se libérer des tensions et travailler ses muscles en profondeur. La danse pour se défouler et s’amuser en même temps. Si vous êtes du genre pile électrique, amenez un peu de sérénité dans vos journées grâce au yoga ou au Pilates (qui auront également l’avantage de vous débloquer certaines parties du corps et de vous rendre plus souple, et donc plus fine). On ose reprendre l’équitation pour se rappeler ses plus belles colo. Bref, on bouge ses fesses.

2 bis. Ton esprit tu cultiveras.

Dans le même ordre d’idée, on se remet à la peinture, à la photographie. On découvre la poterie, la sculpture sur bois. On assiste à des cours de russe ou de chinois, d’histoire de la mode ou de l’art au musée du Louvre. On se met à un instrument de musique… La règle étant de rester raisonnable : le but n’est pas de surcharger votre emploi du temps pour mieux abandonner au mois de décembre quand le froid et la préparation des fêtes de fin d’année vous invitent gentiment à faire du cocooning à la maison. Le rythme le plus tenable : une séance d’1 h de sport (deux si vous y allez pendant votre pause déjeuner) et un cours du soir (pour vous réserver une soirée rien qu’à vous) par semaine. Et bien sûr, on n’oublie pas de scruter les programmations d’expositions, de cinéma et de théâtre, et on se planifie régulièrement des sorties avec les copains ou en amoureux.

3.  Ton alimentation tu surveilleras.

On ne relâche pas les efforts faits juste avant l’épreuve du maillot de bain et peut-être même prolongés pendant les vacances. L’hiver et ses kilos acquis à coups de tartiflettes et autres fondues guettent, alors on anticipe. L’avantage : les apéros interminables et barbecues sont presque derrière vous (et avec eux le saucisson, le rosé, les noix de cajou, les merguez et autres tapas si bons mais si marinés dans l’huile). Au programme pour le mois de septembre : raisin, fruits rouges, figue, melon, prune, mirabelle, pomme, poire, tomate, courges, champignons, aubergine, blettes, brocolis, carotte, betterave, maïs, fenouil, épinard, haricots, poireau, choux, concombre, salade frisée, laitue, chicorée… Pas de quoi déprimer, surtout quand on sait que tous ces fruits et légumes sont bourrés en anti-oxydants, favorisent le transit, vous illuminent le teint et vous affinent la silhouette. On mange à satiété, on fonce sur les poissons grillés, le thé vert, les œufs (qu’ils soient brouillés, pochés ou en cocotte). On accorde une place de choix au petit déjeuner avec laitages, fruits frais et céréales complètes en tout genre. Et on dit un grand oui aux brunchs du dimanche. Une astuce pour le repas du soir : on le prépare la veille en privilégiant les plats uniques. Cette organisation évite les tergiversations sur le dîner tout en boulotant tout ce qu’il y a dans le placard.

4.  Un check-up tu feras.

Tout le monde le sait : ça fait trois ans que vous n’avez pas vu un dentiste, c’est peut-être le moment ou jamais, comme ça vous en profiterez pour lui montrer cet abcès bizarre qui vous fait mal aux gencives depuis 8 mois. Détour également par la case médecin généraliste pour la mise à jour des vaccins, des prises de sang, de tension, de rythme cardiaque. Parfait, car c’est la période idéale (à l’aube de l’hiver) pour prévenir les carences en vitamines D, B, ou surveiller son taux de cholestérol (et après tout ce que l’on s’est envoyé comme bières et autres apéritifs, ce n’est pas inutile)… On va voir également la gynécologue : frottis, palpations préventives du sein, analyses… En plus, cela vous permettra d’arrêter de faire le tour de toutes les pharmacies de la région pour quémander votre pilule parce que vous avez « oublié » votre ordonnance (qui n’est plus valable depuis deux ans). Et au moins vous êtes tranquille pour trois ans.

5.  Ton dressing tu renouvelleras.

Oui, les jours ne cessent de raccourcir et les températures baissent un peu. On quitte donc l’essentiel de la garde-robe estivale (notamment le Bikini), si pleine de fun, de féminité et de légèreté. Mais rien n’est perdu. Le dressing de l’automne conserve quelques bonnes pièces de l’été, comme les blouses, jupes et robes aériennes (surtout qu’il y a encore de très beaux jours en septembre), et y ajoute des pantalons bien coupés, des chapeaux à gogo, des châles et écharpes, des boots, des trenchs… Bref, plein de nouveaux joujoux pour s’amuser.

6.  Ton sac tu prépareras.

Comme lorsque vous étiez petite, ce sera l’élément indispensable. Il est temps d’en acheter un nouveau (le même rituel que celui du cartable), qui réunira des qualités qui feront de lui le compagnon de l’année (qualités qu’aucun des deux cents sacs déjà en votre possession ne réunissait complètement). Donc on choisit son nouvel ami de la rentrée et, à défaut de gomme, crayon 2B et autre double-décimètre, on y glisse les clés, le portable, un rouge à lèvres tout neuf… et surtout un agenda au format pratique et au design enjoué.

7.  Ton planning tu maîtriseras.

C’est là qu’intervient l’agenda. Pour ne pas se laisser déborder, on s’improvise maîtresse du temps. Le temps ça se dégage, encore faut-il ne rien oublier. Alors entre ce verre que vous deviez aller boire avec Manu (pour la X-ième tentative), ce film que vous avez trop envie de voir depuis deux semaines, la pile de papiers administratifs à remplir et ce rendez-vous avec Géraldine pour passer chez elle lui rendre cette robe qui a fait sensation au resto il y a dix jours, vous avez de quoi vous noyer. Rajoutez à cela un mec, un travail et, peut-être même, des enfants, et c’est l’apocalypse (et je ne compte pas le coup de fil à mamie que votre mère ne manque jamais de vous rappeler tous les deux jours depuis trois mois). Pour être sûre de bien répartir votre temps comme vous le souhaitez et d’avoir toujours une longueur d’avance sur lui, l’agenda est un outil majeur. Vous pouvez même y planifier une soirée manucure devant un nanar pour être sûre de voir enfin le film si nul mais « si drôle » dont tout le monde vous parle. Bêtifier ça prend aussi du temps.

8.  Ton sommeil tu privilégieras.

Alors on ne va pas rappeler les vertus d’un bon sommeil (pour la ligne, la peau, l’énergie…), mais c’est évidemment une clé essentielle de votre rentrée. Il vous faut d’abord récupérer des soirées interminables de l’été, des excès en tout genre, des déplacements à outrance (en avion, en voiture, en train, en car, à vélo, en taxi…). Mais il vous faut également prévenir la fatigue hivernale qui fait son apparition sans crier gare. Le remède est de donner au corps sa dose de sommeil et de remettre les compteurs à zéro avant la période d’hibernation. Le choc en sera moins rude. Pas la peine de dormir 12 heures : 7 à 8 heures feront l’affaire (selon vos besoins).

9.  Tes amis tu verras.

Ça y est, ils sont tous rentrés de vacances. Alors, certes, vous les avez vus au compte-goutte pendant l’été. Mais c’est le moment de tous les réunir sous votre toit pour un dîner de rentrée… une occasion de plus de faire la fête ensemble, quoi ! Les soirées arrosées entre potes et les virées shopping entre copines, c’est quand même ce qu’il y a de mieux pour lutter contre le froid et la déprime.

10. Des moments de détente tu t’accorderas.

Et enfin, vous, vous, vous : pensez à VOUS. On se réserve donc au moins une heure ou deux par mois pour un massage, une bain avec musique et produits qui bullent, un hammam, une flânerie le long des quais. On se prend du temps pour un bon bouquin. Voire on se fait une escapade en solo pour se remettre le cerveau à l’endroit. L’important étant de tout gérer en réussissant à se la couler douce. Le challenge de toute une vie ?

La semaine prochaine, petit shopping rentrée pour vous aider dans cette entreprise.

Dépeint par l’intégriste culturelle

Publicités

3 Réponses to “La pensée positive de la rentrée”

  1. Zaromcha 26 août 2010 à 19:35 #

    Bonnes résolutions 😉

  2. theblackrose 27 août 2010 à 00:02 #

    mais faut les tenir , il suffit pas de dire mais de faire !!!!!!! 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Shopping de la rentrée | Arsenic et Petites Culottes - 5 septembre 2010

    […] promis, afin de vous aider à suivre les 10 commandements pour une rentrée positive, Arsenic et Petites Culottes vous a concocté un petit shopping avec tous les indispensables à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :