Mon week-end parisien musical

30 Juil

À la question « on fait quoi ce week-end ? », le Parisien désabusé peut répondre qu’entre la fin juillet et la fin août, il a mille possibilités et qu’il préfère improviser. Mais pour les blasés du Rosa Bonheur (la guinguette branchouille des Buttes Chaumont), les ulcérés des soirées hype à 150 € la bouteille et les mélomanes, Paris s’anime comme jamais avec Paris Plages et le Paris Jazz Festival. Et croyez-moi, pour une fois, ça vaut le coup d’y planifier ses journées… et ses soirées. Agoraphobes s’abstenir. 

On zone à Hôtel-de-Ville

Ce soir, on commence fort avec Paris Plages et ses deux concerts testostéronés de RoCé (qui a longtemps sévi au Mama Shelter) et Beat Assailant. OK, c’est du rap, mais qui flirte avec le jazz, donc mesdames et mesdemoiselles, faites un effort et accompagnez votre Jules. Rendez-vous sur le parvis de l’Hôtel de Ville !

Vendredi 30 juillet, de 17 h à 22 h 30 : Nouvel R, ROCé, Casey et Beat Assailant.

On bulle au Parc Floral

Si vous n’y avez pas encore été, courez vite au Paris Jazz Festival en plein Parc floral à Vincennes, pour son dernier week-end. Fendez-vous de 5 € et dégustez deux concerts à partir de 15 h, le tout affalés dans l’herbe en plein soleil. Alors, il est pas beau l’été à Paname ?

Samedi : Daniel Goyone invite Isabelle Olivier-Création « Jazz de chambre » et Christophe Monniot-Vivaldi Universel.

Dimanche : Enrico Pieranunzi Piano Solo-Scarlatti et Richard Galliano Sextet de Bach à Piazzolla.

Infligé par l’Executive pétasse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :