Les chaussures assurent le show

7 Juin

Kate Bosworth et ses sublimes escarpins compensés rouges

Les chaussures semblent être une thématique aussi épineuse que la réforme du régime des retraites. Et au vu de la multitude de blogs dédiés au genre, il faut admettre que nos souliers font chauffer les claviers. Il y aurait même deux clans chez les fashionistas : celles qui vendraient leur mère pour un it bag, et celles qui vendraient tous leurs it bags pour une paire de Manolo. Et je me range sans hésiter dans cette dernière catégorie, car les pompes, contrairement aux sacs, ont la faculté de nous rendre tangiblement plus belles !

Vous avez d’ailleurs sûrement une paire fétiche, votre doudou à vous, subtile équilibre entre style et confort, que vous portez six jours sur sept. Mais nous rêvons aussi d’acquérir l’escarpin idéal, celui que l’on chausse justement ce septième jour : très (trop ?) haut perché, certes ostentatoire par son prix et que l’on remarque davantage que la petite robe noire avec laquelle on a décidé de l’assortir. Si le visionnage du film Sex and The City 2 n’a pas comblé mes attentes cinéphiles, il a néanmoins réveillé une envie irrépressible talons griffés.

Sandales, compensées, bottines, stilettos : depuis deux ou trois saisons, le choix est tellement large que l’on s’y perdrait ! Mais force est de constater que les spartiates à talons et autres low-boots open-toes ne vont pas à tout le monde, loin de là. Alors histoire d’être plus fashion que victimes, revenons à cette bonne vieille valeur refuge : l’éternel escarpin à bout ouvert, qui allonge la jambe, remonte la fesse et sublime le cou-de-pied.

© Sex and The City, le film

Voici donc un petit shopping haut en couleur, pour toutes celles qui n’ont pas les gambettes de Carrie Bradshaw mais qui veulent conserver le sex-appeal de Samantha Jones. Notons que ce ne sont que des chaussures de créateurs, à prix un peu sacrifiés, et disponibles à la vente en ligne sur Yoox.com (un site addictif que votre banquier risque de détester).

© Yoox

De gauche à droite et de haut en bas : Escarpins turquoise à effet verni, 130 €, Pierre HardyEscarpins tricolores, 203 €, Sergio RossiSandales à talons rouges en cuir et satin, 160 €, Marc JacobsEscarpins lie-de-vin à bouts pointus, 198 €, Christian Dior Escarpins bleus à pois en gabardine, 132 €, Marc By Marc JacobsEscarpins dorés à effet laminé, 155 €, Marc By Marc Jacobs.

Infligé par l’Executive pétasse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :