Tendance : la folie cupcakes

4 Juin

Cupcake de Chloé S

Il est petit, rond, coloré, tendre, crémeux, sucré, et c’est devenu le meilleur ami de toutes les nanas un peu gourmandes et très girly : le cupcake est la nouvelle pâtisserie à la mode. Totalement addictif, il a envahi boutiques, magazines féminins et cuisines. Comment est-on devenues toquées de cupcakes ?

Le cupcake est régressif.

Le premier atout du cupcake : le sucre ! Avec son gâteau moelleux et son glaçage onctueux, cette petite pâtisserie allume les warnings de l’envie. Et nous fait faire un flashback gustatif en enfance. Soudain ressurgissent des souvenirs d’après-midis pâtisserie avec maman, passés à lécher la pâte crue à même la cuillère et à plonger notre index gourmand dans la casserole de chocolat fondu. Comme ses petits cousins les cookies ou les muffins, le cupcake est un véritable appel au crime pour la silhouette. C’était sans compter sur la tendance régressive : aujourd’hui, le top c’est d’afficher sa gourmandise tout en gardant une ligne de brindille (ça devient un peu compliqué pour nous, les filles). Et quand Suri, l’enfant la plus tendance de la planète, s’en lèche les babines, on oublie définitivement les calories, et dans la rue, on arbore fièrement ce petit accessoire si girly, en mode « oui je suis une fille qui se fait plaisir, et je vous emmerde ».

Le cupcake est vintage.

Il est en effet l’emblème de la femme au foyer américaine des années 60, type Madame Cunningham de Happy Days et Kitty Foreman de That 70’s Show. Le cupcake sent bon le rétro, le juke box et la pin-up aux courbes généreuses. Et avec la vague vintage qui déferle à nouveau sur la planète mode, il devient un petit goûter glamour qui s’harmonise parfaitement avec votre robe trapèze Jackie Kennedy et vos babies rouge coquelicot. Alors pour se la jouer vraiment à l’ancienne, on sort son petit tablier en Liberty, on achète des petits sucres colorés et des caissettes en papier, et on se remet aux fourneaux comme une gentille femme bonne à marier, ou plutôt comme une copine sympa à l’esprit sixty super aiguisé.

Chloé S dans sa cuisine

Le cupcake est sexy.

Mais elles sont loin les mamans gâteaux à la mise en plis douteuse. Les ambassadrices d’aujourd’hui s’appellent Kirsten Dunst (dans le Marie-Antoinette de Sofia Coppola), Bree van de Kamp (dans Desperate Housewives), Hilda Suarez (dans Ugly Betty) ou, must du must, Carrie Bradshaw, Miranda Hobbes, Samantha Jones et Charlotte York : les filles de Sex and the City ont, en une scène à la terrasse de Magnolia Bakery (la série a largement, depuis, engraissé le tiroir-caisse du lieu ainsi que les fans), senti le vent de la tendance avant tout le monde et ainsi popularisé ce petit gâteau crémeux. Le cupcake est désormais de toutes les réceptions chics, jusque dans Gossip Girl. Il a conquis les people les plus exigeantes avec leur ligne : Hilary Duff, Denise Richards, Teri Hatcher, Lindsay Lohan… Et même Paris Hilton ! Je vous assure. Dans son numéro du 21 août 2009, Elle nous avait dégainé l’héritière squelettique préparant des cupcakes : on avait déjà du mal à croire que Paris Hilton mangeait, qui eût cru qu’elle faisait la cuisine ? Mais avec Paris, quand c’est sexy, tout est possible.

Le cupcake est arty.

Ludique, il se prête à tous les délires créatifs et toutes les réinterprétations. Les créateurs se le réapproprient et le revisitent : bagues, colliers, sacs, vaisselle… Son image et sa forme glamour (évoquant des petits seins de Venus) en a fait un incontournable de la bijouterie fantaisie et de l’accessoire décalé. Même les grandes marques de luxe, comme Christian Louboutin, Louis Vuitton ou Chanel, ont leurs cupcakes (réalisés par la styliste Lisa Edsalv et la photographe Therese Aldgard). Il a envahi le graff, le tatouage, le textile (avec des imprimés tout mimi)… Chloé S, graphiste de formation, a même opéré pour lui un virage à 360 degrés en se mettant à la fabrication de cupcakes beaux comme des camions. Et comble de la consécration, la petite gourmandise a même fait sensation lors de la dernière Fashion Week à Londres. Trop branché !

Et maintenant ?

Eh bien, on fonce se régaler avec ses copines chez Synie’s Cupcake, Cupcakes & Co ou chez Chloé S. Ou alors on retrousse ses manches et on « pimp son cupcake » en assistant aux ateliers de Chloé S ou à ceux de L’Atelier des Sens. Enfin, événement, on se rend au tout premier Cupcake Camp français qui aura lieu à Paris le 4 juillet : cette manifestation qui est déjà une institution pour les fashionistas new-yorkaises et montréalaises débarque chez nous. Une journée où se réunissent fans absolues de cupcakes, gourmandes tout court et pâtissières les plus aguerries du genre pour un concours de dégustation visant à élire le meilleur cupcake.

Ou alors on les fait soi-même et on laisse parler sa créativité. Pour cela, voici deux recettes de base de cupcake.

Pour 10 à 12 cupcakes :

  1. Cupcake nature : On bat 180 g de sucre et 4 œufs. On y ajoute 200 g de beurre mou, puis le mélange de 180 g de farine avec un sachet de levure. On remue jusqu’à obtenir un pâte homogène. On place les caissettes en papier dans des moules à muffins. On les remplit de pâte aux deux tiers. Et on fait cuire 15-20 minutes à 180 °C.
  2. Cupcake chocolat : On bat 6 œufs et avec 160 g de sucre. Ensuite on y ajoute 400 g de chocolat noir fondu, 240 g de beurre salé en pommade et un mélange de 140 g de farine avec un sachet de levure. On place les caissettes en papier dans des moules à muffins. On les remplit de pâte aux deux tiers. Et on fait cuire 15-20 minutes à 160 °C.
  3. Enfin, on décore avec des sucres de couleur, des colorants, un glaçage, une crème au beurre, du Nutella, de la crème fouettée, un coulis de fruits, des bonbons… On peut même ajouter dans le muffin un cœur de confiture, des morceaux de fruits, du beurre de cacahuètes, des brisures de gâteaux secs, des Daims… Lâchez-vous. Et sachez que les cupcakes existent aussi en version salée.

Est-ce bien raisonnable avant l’été ? Mais puisqu’on te dit que le cupcake c’est sexy !

Atelier des Sens : renseignements au 01 40 21 08 50 et sur www.atelier-des-sens.com (plusieurs lieux dans Paris, et selon le planning des cours)

Chloé S salon de thé : 40rue Jean-Baptiste-Pigalle, 75009 Paris – www.cakechloes.com

Cupcakes & Co : 25 rue de la Forge-Royale, 75011 Paris – www.cupcakesandco.fr

Synie’s Cupcakes : 23 rue de l’Abbé-Grégoire, 75006 Paris – www.syniescupcakes.com

Cupcake Camp Paris : le 4 juillet 2010, de 16 h 30 à 18 h 30 au Bistrot Vivienne (75002) – Renseignements sur le blog de la manifestation

Dépeint par l’intégriste culturelle

Publicités

7 Réponses to “Tendance : la folie cupcakes”

  1. Anonyme 6 juin 2010 à 08:59 #

    Mais vous avez oublié Little Miss Cupcake qui organise Cupcake Camp à Paris et qui est la toute PREMIERE patissière de cupcakes à Paris. Elle n’a pas de boutique/épicerie, mais elle fait tout sur commande et souvent pour des grosses entreprises comme Gap, Hugo Boss, etc. en plus de ses commandes habituelles pour des évenements, soirées, etc.

    J’ai commandé ses cupcakes au moins 4 fois et ils sont mes préférés!

    http://littlemisscupcakeparisvf.blogspot.com/

    Ses photos sur flickr sont sublimes! Vraiment sur mésure! http://www.flickr.com/photos/catbeurnier/

    Sinon, Synie fait des cupcakes salés incroyables et sa boutique est très mignonne. Il faut que j’essaie ceux de Chloe mais je reste fidèle à LMC!

    • L'intégriste culturelle 6 juin 2010 à 09:31 #

      Il était difficile voire impossible d’être exhaustif en matière de cupcakes et il est vrai que j’ai dû en oublier plusieurs, mais là j’avoue qu’oublier l’organisatrice du Cupcake Camp est un peu impardonnable. Mais heureusement, grâce à vous, la précision est faite, et il nous tarde de goûter les gourmandises de Little Miss Cupcake lors de cet événement !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Semaine en plein air : la recette du pique-nique chic « Arsenic et Petites Culottes - 28 juin 2010

    […] dessert, de belles brochettes de fruits frais, quelques cupcakes, et zou, à la […]

  2. On veut toutes un mariage vintage ! | Arsenic et Petites Culottes - 5 octobre 2010

    […] d’autres termes, c’est le moment ou jamais de sortir les grands moyens, à renfort de cupcakes et autres macarons reprenant les nuances des carnets de tendances automne/hiver […]

  3. Tendances et pas chers, 3 spots déco où claquer sans compter ! « Arsenic et Petites Culottes - 14 février 2012

    […] présentoir fleuri parfait pour les Cupcakes ou les Woopies, on shoppe la série de mugs pastels plus les cousins façon English mummy. Mimi […]

  4. Tendance et pas chers : 3 spots déco où claquer sans compter « Arsenic et Petites Culottes - 14 février 2012

    […] présentoir fleuri, parfait pour les cupcakes ou les woopies, on shoppe la série de mugs pastel et les cousins façon English mummy. Mimi […]

  5. A la rentrée, ne me parlez plus de… « Arsenic et Petites Culottes - 3 septembre 2012

    […] beaucoup, j’ai succombé au retour du cookie, au cupcake, au whoopie ou au chou à la crème, mais à 8 euros environ la bouchée, c’est cher payer […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :