Sophie Hunger : le son jazz-folk à découvrir

31 Mai

Depuis son passage à la Boule Noire à Paris et au Printemps de Bourges en 2009, Sophie Hunger a dévoilé en France ses talents de fille de scène : elle manie le piano et la guitare pour mêler le rock, le jazz et la chanson traditionnelle suisse, son pays d’origine. Découverte par Stephan Eicher, son compatriote, elle dévoile aujourd’hui ses multiples influences musicales au cours de trois concerts en France : à l’Aéronef de Lille le 1er juin, à la Cigale de Paris le 2 juin et le 3 juin à la Laiterie de Strasbourg.

Entrée dans le temple des meilleurs talents élus par le magazine Rolling Stone en 2010, elle compose ses textes et ses musiques depuis son entrée dans le groupe Fisher, à l’âge de 19 ans, avant de voler de ses propres ailes pour déployer un son folk écorché. Hétéroclite dans ses influences musicales (elle a grandi entre Londres, Bonn en Allemagne et la Suisse), elle a sorti cette année un nouvel album, 1983, chanté en quatre langues, dont le français avec une reprise de Le vent l’emportera de Noir Désir, à découvrir de toute urgence.

Imaginé par l’Indécise karmique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :