Rock et rouquine

16 Avr

Lily Cole

La tendance naît, se démocratise et meurt. Le laps de temps entre son émergence et le moment où elle est digérée et adoptée par « le plus grand nombre » varie entre une à deux années. En matière de mode, cela a été le cas pour le liberty (annoncé en 2006 mais ayant bien lutté 2 ans avant d’arriver dans les grandes enseignes), ou encore les low-boots (même combat). Or c’est justement quand un modèle arrive chez Zara et H&M qu’il faut essayer de porter son contraire, non ?

Il se trouve que l’année dernière, on nous a chanté le grand retour du cheveu roux. Et moi je dis BANCO ! Ma chouchoute de la Nouvelle Star 2010, Luce la moustachue, ne s’y est pas trompée. Bref, d’après mes statistiques, nous serons toutes rousses en 2011, et il sera donc déjà trop tard… La « rouquine attitude », c’est RIGHT NOW ou pas. Petit tour d’horizon des vénitiens, ardants et flamboyants, avec en bonus les écueils à éviter. Si, si.


La Roux

La bonne pioche : la rousse androgyne

Chelou donc branchée, la rouquine à coupe garçonne intrigue (les légendes moyenâgeuses, selon lesquelles le rouquemoute serait l’œuvre du Vilain et porterait malheur, ont la dents dure) et fascine (être rousse devient un gage de beauté à la Renaissance grâce à des peintres comme Botticelli).  En 2010 quand on la mèche courte, on la joue « Tintin chez les fashionistas » en se bricolant une houppette géante à l’aide d’un bon demi-kilo de gel ultra-fixant. Ça n’est pas Tilda Swinton ou La Roux qui démentiront…

Tilda Swinton

La rousse cathodique : attention, terrain glissant !

La « red head » façon pin-up des fifties, c’est mort. On oublie la frange crantée, le roux profond (effet vulgos Casting de L’Oréal) et même les reflets roux sur chevelure châtain (trop tiède). Soit on devient VRAIMENT rousse (comme Marcia Cross), soit on s’abstient (comme auraient dû le faire Debra Messing et Kate Walsh). La preuve par l’exemple :

Vous n’avez toujours pas saisi ? Bon, en gros, dans la rue, ça donne ça :

© Café Mode

Infligé par l’Executive pétasse

Publicités

4 Réponses to “Rock et rouquine”

  1. @nnoushka 18 avril 2010 à 10:17 #

    sur ce coup ;là je vais rester blonde! j’ai déjà essayer le roux (à une époque où c’était pas la mode) et bof!!!!!

  2. Arnaud 18 avril 2010 à 20:14 #

    Vive les « rouquemoutes »!!

  3. Alexiane 22 avril 2010 à 12:21 #

    Hum, j’y pense, j’y pense mais je n’ai pas encore franchi le cap!
    Peur que sa ne plaise pas! Et pas envie d’abîmer mes cheveux non plus!

  4. mdr 10 octobre 2010 à 15:33 #

    quel mépris pour la « masse » dis donc, j’en fais parti et je vais essayer de ne pas relever, hum hum … bref moi si je devais me les teindre ce serait ROUGE, parce que si c’est pour changer alors allons y franco.
    Et si demain ou en 2011 toutes les filles et tous les garçons ont les mêmes cheveux rouge pétant que moi et ben tans pis, je m’habille d’abord pour moi et pour me faire plaisir, pas pour être au dessus des autres.
    vous devriez faire pareil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :