Tout ce qui brille est d’or

4 Avr

Copyright : Pathé Distribution

Qui a réussi à passer au travers de la déferlante de pub savamment orchestrée par tous les médias du phénomène Tout ce qui brille ? Des critiques dithyrambiques, une presse à l’unisson pour chanter les louanges des deux girly girls animées par l’envie de paillettes, le tout saupoudré par une bande originale à l’eau de rose aux airs de Véronique Sanson revisités, tout cela sentait la comédie française de base aromatisée au Chupa Chups. De quoi me couper mon envie de cinoch. Malgré tout, une semaine de bombardement médiatique et un après-midi pluvieux plus tard, me voici installée devant les péripéties de Géraldine Nakache (Ely) et Leila Bekhti (Lila). Avant d’être obligée de l’admettre : ce film est un petit bijou.

Alors si vous faites partie des irréductibles qui n’ont pas encore pris un ticket pour ce voyage sans escale entre Paris et Puteaux, voici quatre bonnes raisons de ne pas passer à côté de ce diamant pas du tout à l’état brut.

Pour fuir les clichés

Deux meilleures amies, l’une arabe, l’autre juive, qui font fi de leurs différences, un décor de banlieue dortoir, un Paris bourgeois où pleuvent les strass et les paillettes, peuplé par une faune de demi-people en bout de course, des pères absents ou qui font honte, voilà de quoi plonger à fond dans le mièvre politiquement correct. Oui mais voilà : cette cité n’est pas celle où les voitures brûlent, mais simplement un foyer de classes moyennes sans histoire, les familles orientales ont (presque) oublié leurs racines, les filles des beaux quartiers perdent un peu la boule à facette, et le mélo familial laisse place à l’émotion brute.

Pour Leila Bekhti

On l’avait entraperçue dans Un prophète, de Jacques Audiard, où elle avait, en cinq minutes, illuminé l’écran. On retrouve cette jeune prodige, pleine de verve et d’humour, comme un poisson dans l’eau dans son rôle de fille amoureuse, sidérante dans sa justesse et touchante dans sa rage brute de fille en manque de père. Un premier petit rôle de beurette en 2005, dans Sheitan, de Kim Chapiron, et voici son talent balancé sur grand écran à la vue de tous. A 25 ans et dix films plus tard, elle semble bien partie pour figurer parmi les têtes d’affiche du cinéma français.

Pour Géraldine Nakache

On n’aurait pas parié deux sous sur cette petite brunette apparue dans Comme t’y es belle, une gentille comédie à la française où elle ne cassait pas les briques avec une prestation sans réelle saveur. Et pourtant : la demoiselle a littéralement créé l’événement en menant la réalisation de ce film aux côtés d’Hervé Mimran. Quatre années d’écriture sur un scénario, cela se sent. Avec ses dialogues percutants, drôles, fins, il ne laisse pas une minute de répit au spectateur, embarqué dans cette balade pleine d’humour qui dépeint les multiples ghettos de la capitale. Une histoire qui s’attache à brosser avec finesse tous ses protagonistes, de la copine grande gueule en survet’ (campée par la drôlissime Audrey Lamy) à la mémé qui raconte en boucle les ragots du quartier à son chien.

Copyright : Pathé Distribution

Pour la subtilité

Centré sur les préoccupations de deux copines qui ne pensent qu’à s’acheter des fringues et à être vues au Baron, le film pourrait faire penser qu’il a laissé la psychologie au placard. Et pourtant, loin s’en faut : encore une fois au-delà des clichés, il aborde, finement, les rouages des relations complexes entre mère et fille, parents et enfants, et côté nord et sud du périph. Plus qu’un bon divertissement, un panorama précieux sur des tranches de vies touchantes.

Imaginé par l’Indécise karmique

Publicités

5 Réponses to “Tout ce qui brille est d’or”

  1. hautlesmainspeaudelapin 4 avril 2010 à 20:00 #

    J’hésitais – méfiance vis-à-vis des films dont on parle partout… – mais là ok, j’y vais !!

  2. fandecine 5 avril 2010 à 10:02 #

    enfin une comédie française réussie!
    – apres les chtis!
    se placerait-ton sur un nouveau genre?
    bonne critique cinématographique!

  3. whatshotincannes 5 avril 2010 à 10:13 #

    bonjour!
    j’ai été trainée par mon père (89 ans)
    persuadé par canal + que c’etait le fim du siècle
    a voir 3 fois !
    pas déçue, comédie sympa et tres « juste »
    quant-a lui il attendait vraiment le fim du siecle, alors….vu qu’il n’etait pas allé au ciné depuis 30 ans…il a trouvé ça « sympa ».

  4. @nnoushka 6 avril 2010 à 18:59 #

    Vu et approuvé!

  5. Améliee 17 avril 2010 à 16:53 #

    Vu et Approuvée en plus j’y suis allée seule avc une amie très prochede quoi rajouté encore plus de magie a cette sortie ♡ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :