La vie de palace à petit prix

14 Mar

Raffinement, calme et volupté

L’hiver prolonge ses quartiers, et le shopping  printemps-été est tristement pénalisé.

Quelle frustration devant ces sandales que l’on ne peut porter, ces petits tops aux profonds décolletés, ces shorts que d’épais collants vont gâcher. Les aprem-shopping-copines sont écourtés et le plaisir infiniment diminué.

Samedi dernier, congelées et dépitées, mes amies shoppeuses et moi ne savions plus où nous réchauffer.

Un musée ? Les bras chargés, quelle idée !

Un ciné ? On fait mieux pour bavarder !

Un troquet ? « Ouaip, mais alors bien chauffé ! »… « et cosy ! »

IPhone en main, nous voici en quête d’un salon de thé sympa et proche du lieu où nous nous situons. Quelques secondes s’écoulent, et mon téléphone propose le Four Seasons George V !

Chiche ! Nous filons en Clio vers le palace, priant en silence pour ne pas nous faire jeter.

Avec bravoure, je tends au voiturier les clés de ma guimbarde, un poil jonchées de papiers de goûter. A ma grande surprise, il les accepte sans tiquer. Ça, c’est fait !

Dans le hall d’entrée, nos sacs Monop, Zara et COS aux bras, nous craquons, en toute dignité, pour les sublimes bouquets !

On nous indique que la Galerie bar- salon de thé se trouve à droite. Une sorte de long et large corridor, au style ultra classique, un tantinet pompeux et désuet mais infiniment chaleureux, d’où s’évadent quelques notes de musique.

Vaisselle  fleurie et serviettes désuètes : côté design, on a connu plus peps !

L’atmosphère est décontractée, et nous légèrement tendues lorsque l’on nous présente le menu.

« Trois chocolats chauds, s’il vous plaît. »

A l’arrivée des petits pots de billes au chocolat, de la crème fouettée, des bonbons de nougat et des quarts de Vittel, je m’inquiète pour mon porte-monnaie et vois s’éloigner la perspective de mon tanga chez La Perla… Quel crétin, cet IPhone !

Direction les toilettes, je me perds et me pâme devant la terrasse probablement divine aux heures chaudes de l’été et digne d’un QG d’APC (ndlr : Arsenic et Petites Culottes, bien sûr). A mon retour, la serveuse retape mon cousin : so chic !

Après deux heures de bavardage, nous demandons l’addition. Bonne surprise : 12 euros chacune (le prix d’un soutif chez Undiz !), pas un centime de plus pour l’eau et les mignardises.  Je récupère la Clio faisant le vœu qu’elle se soit transformée en carrosse. Dommage, elle est intacte mais voilà comment sur un coup de tête provoqué par mon Iphone je suis devenue accro aux palace ».

18 heures : reste une heure avant la fermeture de La Perla. « Vite, chauffeur, cap sur la rue Saint-Honoré ! »

Concocté par la Serial mother

Publicités

2 Réponses to “La vie de palace à petit prix”

  1. serialbloggueuse 14 mars 2010 à 13:28 #

    sympa bon plan!
    preneuse si vs en avez d’autres!!!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bons plans n° 17 : les salons de thé parisiens de la rédac « Arsenic et Petites Culottes - 28 juillet 2010

    […] vous ai précédemment parlé du Georges V et de son superbe salon, je réitère mon penchant pour les grands hôtels en vous présentant le […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :